NOUVELLES

Besoin de chevaux et d'avoine

30/04/2013 11:16 EDT | Actualisé 30/06/2013 05:12 EDT

Marussia est dans une situation financière précaire. Elle ne touchera plus les 10 millions de dollars de la FOM, et cherche encore un moteur pour 2014.

L'équipe russe a appris que Bernie Ecclestone ne lui versera plus les 10 millions de dollars, offerts aux écuries arrivées en F1 en 2010, tel que le stipulait l'entente négociée à l'époque avec l'ancien président de la FIA Max Mosley pour les aider à « faire leur place » dans le championnat F1.  

Dans le cadre des nouveaux accords Concorde, négociés en 2013, les équipes Catheram et Marussia ne recevront plus ce bonus de 10 millions, car elles ne sont plus de nouvelles équipes. De plus, M. Ecclestone a rappelé que seules les équipes dans le top 10 au classement des constructeurs auront droit à de l'argent venant des gains en course.

Pour l'instant, Marussia est 10e au classement grâce à la 13e position de Jules Bianchi au Grand Prix de Malaisie.

Jules Bianchi devrait justement permettre à Marussia de dénicher un volant pour 2014. En effet, Bianchi fait partie du programme de développement des pilotes Ferrari (FDA), et a été prêté à Marussia pour acquérir de l'expérience.

L'équipe russe n'a toujours pas choisi sa motorisation pour la saison 2014, qui verra le retour du moteur turbo. Les équipes travaillent déjà à harmoniser les contraintes du nouveau moteur aux exigences aérodynamiques de la prochaine voiture. Pas Marussia qui ne sait toujours pas quel moteur elle utilisera en 2014.  

L'équipe russe utilise en 2013 le moteur Cosworth, qui ne construit pas de moteur turbo V6 pour 2014. Seuls Ferrari, Mercedes-Benz et Renault le font. 

« Renault a clairement fait entendre qu'ils en fournissaient assez, a dit le directeur technique Pat Symonds à Sky Sports. Ferrari et Mercedes-Benz sont plus ouverts à l'idée. Mon objectif initial était de finaliser un accord pour le moteur de 2014 en mai... Mais il s'agissait de mai 2012. Notre objectif est donc dépassé. Je pense que nous en arriverons à une entente. Si ce n'est pas le cas, cela veut dire que nous n'aurons pas de voiture », a averti l'ingénieur britannique. 

Rappelons que Marussia et Catheram ont discuté cet hiver pour fusionner les deux entreprises, mais n'ont pas réussi à s'entendre. 

La présence de Jule Bianchi chez Marussia pourrait avoir été négociée avec l'assurance d'obtenir à bon prix (ou gratuitement) le moteur turbo Ferrari en 2014. Mais les propos de M. Symonds semblent indiquer le contraire. 

« Évidemment cela ne nous a pas fait de mal, a-t-il précisé. Cela nous a rapproché un peu plus de Ferrari. » 

Ferrari a besoin de faire tourner son moteur V6 turbo, et il semble que l'équipe Toro Rosso passerait du bloc Ferrari au Renault en 2014, pour être en phase avec la grande soeur. 

« Ferrari veut plus d'équipes, a expliqué Pat Symonds. Parce que c'est un tout nouveau bloc. Je ne vais pas dire que nous allons jouer les cobayes ou quelque chose dans ce genre, mais c'est toujours mieux de pouvoir tester plusieurs échantillons de votre produit pour trouver ce qui ne va pas et le corriger. »

PLUS:rc