NOUVELLES

Wall Street en hausse, revigorée par l'Italie et des chiffres américains

29/04/2013 10:05 EDT | Actualisé 29/06/2013 05:12 EDT

Wall Street s'affichait en hausse lundi à l'ouverture, accueillant positivement le gouvernement italien et des chiffres américains au début d'une semaine riche en indicateurs et ponctuée par des réunions de banques centrales: le Dow Jones gagnait 0,12% et le Nasdaq 0,50%.

Vers 13H45 GMT, l'indice Dow Jones Industrial Average avançait de 18,04 points à 14.730,59 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 16,32 points à 3.295,58 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 s'adjugeait 0,25% (+3,93 points) à 1.586,17 points.

La Bourse de New York avait terminé la semaine dernière sur une note contrastée, les investisseurs faisant preuve de prudence face à l'annonce d'une croissance moins solide qu'attendu au premier trimestre aux Etats-Unis: le Dow Jones avait grappillé 0,09% à 14.700,80 points tandis que le Nasdaq avait perdu 0,33% à 3.289,99 points.

Le marché "semble décidé à prolonger son rebond de la semaine dernière au vu des données économiques et de la réduction des inquiétudes sur la zone euro", ont noté les analystes de Wells Fargo.

Selon des chiffres publiés par le département du Commerce à Washington, les dépenses de consommation ont augmenté de 0,2% en rythme annualisé en mars, soit un peu plus que ce à quoi s'attendaient les analystes (+0,1%).

Les revenus des ménages ont aussi enregistré une progression de 0,2%, un peu moins forte que les prévisions des experts (+0,3%).

"La résolution de l'impasse politique en Italie participe aussi à l'état d'esprit optimiste des marchés", ont ajouté les analystes de Wells Fargo.

L'arrivée d'un nouveau président du conseil italien, Enrico Letta, est particulièrement bien accueillie par les investisseurs, comme l'illustre le net repli des taux obligataires dans le pays.

"Cela aide les investisseurs à passer outre un indicateur décevant sur la confiance (des chefs d'entreprises et des consommateurs) dans la zone euro en avril", qui a nettement reculé, ont noté les experts de Wells Fargo.

Les marchés font par ailleurs "preuve de prudence dans l'attente de réunions des banques centrales des deux côtés de l'Atlantique" alors que la Réserve fédérale américaine (Fed) se réunit mardi et mercredi et la Banque centrale européenne (BCE) jeudi, ont indiqué les analystes de Charles Schwab.

Le marché obligataire évoluait en légère hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans reculait à 1,658% contre 1,663% vendredi soir, et celui à 30 ans à 2,851% contre 2,860% en fin de semaine dernière.

jum/sl/mdm

PLUS:afp