NOUVELLES

Une mère adoptive plaide coupable d'avoir secoué son bébé

29/04/2013 01:18 EDT | Actualisé 28/06/2013 05:12 EDT

Une mère de Québec reconnait avoir infligé des blessures à l'enfant qu'elle avait adopté six mois plus tôt en Europe de l'Est. En plaidant coupable, la femme de 45 ans évite la tenue de son procès, qui devait commencer aujourd'hui au palais de justice de Québec.

En novembre 2009, la mère a appelé le 9-1-1 parce que son fils d'un an et demi vomissait et avait la bouche enflée.

À l'arrivée des policiers, le bambin était inconscient. La mère a expliqué qu'ils revenaient d'un voyage au Mexique où le garçon avait été piqué par des moustiques à plusieurs reprises. Elle a aussi raconté qu'il était tombé pendant la journée sur la bouche pour expliquer l'enflure.

L'enfant a d'abord été transporté au CHUL avant d'être transféré dans un hôpital de Montréal, en raison de son état.

Des radiographies ont démontré des fractures à l'arrière du crâne du bambin, ce qui était incompatible avec une chute sur la bouche. Le radiologue a conclu qu'il avait plutôt été victime du syndrome du bébé secoué.

Les radiographies ont également fait état d'autres petites fractures qui seraient survenues après l'adoption de l'enfant par le couple qui habite le secteur Sillery.

La mère a finalement avoué aux policiers avoir secoué l'enfant. Elle a dit l'avoir ensuite laissé tomber sur la table à langer. L'enfant aurait ensuite fait une chute au sol en se cognant la tête.

Selon nos informations, après enquête de la Direction de la protection de la jeunesse, le couple a pu conserver la garde de leurs deux enfants adoptés.

La femme reviendra en cour à l'automne pour connaître sa peine. Son identité ne peut être révélée pour préserver celle de la petite victime.

PLUS:rc