NOUVELLES

Price a rassuré Therrien

29/04/2013 03:16 EDT | Actualisé 28/06/2013 05:12 EDT

À défaut d'avoir calmé les partisans du Canadien les plus inquiets, la tenue de Carey Price dans la dernière semaine a rassuré son entraîneur-chef.

Si le gardien du Tricolore a le luxe d'amorcer les séries après une semaine complète de repos, c'est qu'il a gagné la confiance de Michel Therrien.

« Les séries, ça peut être long et demandant, a raconté Therrien, après l'entraînement de lundi. Avec Carey, on avait un plan établi, selon ses performances. S'il avait été chancelant, on y aurait été avec le plan B pour qu'il connaisse un bon match avant les séries, mais il a donné ces matchs-là. Quand on a eu ces matchs où il se sent bien, on avait atteint cet objectif. »

Le plan B aurait été d'envoyer Price dans la mêlée contre les Maple Leafs samedi. Mais après avoir gardé son équipe dans le match lors de la défaite de mardi face aux Devils, et après une autre performance rassurante à Winnipeg deux jours plus tard, Therrien en avait assez vu.

« Oui, je suis en confiance, a dit Price, une phrase pas exactement inattendue. J'ai fait face à de l'adversité en fin de saison, mais ça devrait m'aider pour les séries. C'est toujours une bonne chose pour une équipe de faire face à de l'adversité. De la façon que nous nous sommes battus lors des deux derniers matchs, ça nous procure encore plus de confiance. »

Il faut rappeler que Price a traîné de la patte en fin de saison. Le gardien de 25 ans a signé seulement 4 victoires en 10 départs en avril. Mais, surtout, il a été chassé d'un match 3 fois entre le 27 mars et le 15 avril, en plus d'avoir été criblé de 5 buts sur 25 tirs le 20 avril contre les Capitals, à son dernier départ au Centre Bell.

Ses déboires de fin de saison ont transformé ce qui était jusque-là une saison intéressante en une oeuvre moins mémorable. Son taux d'efficacité de ,905 est la pire de sa carrière depuis la catastrophique saison 2008-2009 du centenaire. Et sa moyenne de 2,59 est sa plus élevée depuis 2009-2010, quand Jaroslav Halak l'avait délogé à titre de partant.

Mais pour Therrien, la tenue de Price lors de la dernière semaine l'a convaincu qu'il pourra bel et bien compter sur son gardien numéro 1.

« J'ai vraiment aimé comment il a joué les deux derniers matchs, a dit l'entraîneur. Sa confiance est là, ses habitudes de travail, sa concentration aussi. Je n'ai aucun doute sur Carey Price. Il est notre meilleur joueur et il sera notre meilleur joueur quand les séries vont commencer. »

Pression indue?

Dans ces circonstances, Price s'attend-il à ce qu'une pression supplémentaire repose sur ses épaules?

« Non, ça ne sera pas pire, croit-il. Le hockey restera toujours un sport d'équipe. Tu ne peux pas placer la pression sur les épaules d'un seul joueur ou blâmer une seule personne. Nous gagnerons ou perdrons en équipe. »

« Peu importe le gardien et l'équipe, il y aura de la pression, rappelle Lars Eller. On a toute la confiance en Carey. Je crois encore qu'il est un des meilleurs, sinon le meilleur de la ligue. »

Des questions sur la pression, sur sa tenue... Le tournoi printanier représentera un exercice délicat en ce qui a trait au côté médiatique pour Price. Et déjà, dans le vestiaire lundi, on le sentait crispé. Ses réponses étaient brèves, sa voix, faible. Et il a mis fin subitement au point de presse.

N'empêche, le numéro 31 assure qu'il s'est ennuyé des séries. On devine toutefois que c'est pour le volet sportif de l'événement qu'il a hâte de renouer avec les rencontres éliminatoires.

« Je me suis tout à fait ennuyé de l'ambiance des séries. Tu joues toute une saison pour vivre les séries. C'est la période la plus agréable de la saison. En participant aux séries, tu te donnes une chance. »

À noter

  • En trois matchs face aux Sénateurs cette saison, Price a présenté une fiche de 2-0-1 avec une moyenne de 1,57.

  • En 26 rencontres éliminatoires, Price affiche un dossier de 8-15, avec une moyenne de 2,84. Ses printemps 2009 (4,11) et 2010 (3,56) ont fait engraisser sa moyenne. Mais il s'est ressaisi en 2011, quand il avait présenté une moyenne de 2,11 et un taux d'efficacité de ,934 en sept matchs contre les Bruins.

PLUS:rc