Huffpost Canada Quebec qc

Osisko réduit ses dépenses discrétionnaires et supprime environ 45 emplois

Publication: Mis à jour:
Imprimer

MONTRÉAL - La Corporation minière Osisko (TSX:OSK) a annoncé lundi certaines modifications à ses programmes d'exploration, lesquelles entraîneront la mise à pied d'environ six pour cent de ses effectifs dans les prochains mois.

Le nombre d'employés touchés par ces mesures serait d'environ 45, s'il faut se fier à un document d'information disponible sur le site internet de la société aurifère montréalaise, qui fait état de 775 employés en septembre dernier.

Osisko prévoit en outre réduire de plus de 80 millions $ ses dépenses discrétionnaires en exploration et dans l'avancement de nouveaux projets en 2013.

La société a expliqué ces décisions par la récente baisse du prix de l'or et la volatilité des marchés financiers.

Osisko n'a pas modifié ses objectifs pour son projet principal, Canadian Malartic, où le traitement et la production «progressent bien» et se déroulent «tel que prévu». Le projet situé à Malartic, près de Val-d'Or, en Abitibi, devrait être à l'origine de 485 000 et 510 000 onces d'or en 2013, avec des charges décaissées directes d'entre 780 $ et 825 $ par once.

Le projet Upper Beaver, en Ontario, a pour sa part été le plus touché par les modifications annoncées lundi. Il sera soumis à une période de réévaluation qui entraînera le report d'environ 50 millions $ en dépenses initialement prévues en 2013.

«Le fait que nous détenions nos projets importants en propriété exclusive nous permet d'adapter nos dépenses d'investissement et ainsi de préserver nos flux de trésorerie disponibles générés par notre mine phare Canadian Malartic», a expliqué dans un communiqué le président et chef de la direction, Sean Roosen.

L'action d'Osisko a avancé lundi de 7 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 4,16 $.