NOUVELLES

Le pétrole finit en nette hausse à New York, guettant la Fed et la BCE

29/04/2013 03:10 EDT | Actualisé 29/06/2013 05:12 EDT

Le prix du pétrole coté à New York a nettement progressé lundi, stimulé par l'optimisme d'investisseurs misant sur le maintien, voire le renforcement, par les banques centrales américaine (Fed) et européenne (BCE) de leur programme de soutien à l'économie.

Le baril de référence (WTI) pour livraison en juin a avancé de 1,50 dollar par rapport à la clôture de vendredi pour s'établir à 94,50 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché a été porté "l'anticipation d'une baisse des taux d'intérêt de la BCE jeudi" et "le maintien du taux d'intérêt de la Fed, voire des commentaires sous-entendant la poursuite de sa politique d'assouplissement monétaire jusqu'à la fin de l'année, mercredi", a relevé Robert Yawger, de Mizuho Securities USA.

Ce genre de mesures de soutien à l'économie tend en effet à favoriser l'intérêt des investisseurs pour les actifs jugés plus risqués et plus rentables, comme les matières premières, ou l'euro.

Déjà le billet vert perdait de la vigueur face à la monnaie européenne lundi, rendant plus attractifs les achats de brut libellé en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

Autre raison pour les investisseurs de pencher pour l'optimisme selon M. Yawger: les promesses de ventes de logement en mars aux Etats-Unis ont rebondi, faisant espérer un regain de la vigueur du secteur qui permettrait de faire grimper la consommation énergétique.

Le marché a aussi été rassuré par la nomination d'un nouveau président de Conseil en Italie, Enrico Letta.

Après deux mois d'impasse politique à Rome, son arrivée est bien accueillie par les investisseurs comme l'illustre le net repli des taux obligataires dans le pays.

Cette nouvelle faisait passer au second plan l'annonce d'un net recul de l'indice de confiance des chefs d'entreprises et des consommateurs en avril dans la zone euro.

jum/sl/bdx

PLUS:afp