NOUVELLES

Une explosion en République tchèque fait au moins 40 blessés

29/04/2013 06:19 EDT | Actualisé 29/06/2013 05:12 EDT
Getty Images
A man carries a young woman injured by a powerful gas blast in Prague's historic center on April 29, 2013. The blast injured up to 20 people, four seriously, rescuers said, adding that it was possible some people were buried in the rubble. AFP PHOTO / MICHAL CIZEK (Photo credit should read MICHAL CIZEK/AFP/Getty Images)

PRAGUE - Une puissante explosion vraisemblablement causée par une fuite de gaz a éventré, lundi, un immeuble à bureaux au coeur de Prague, faisant au moins 35 blessés et ébranlant le quartier touristique de la ville.

La déflagration a fracassé les fenêtres de nombreux édifices. Les autorités ont érigé un vaste périmètre de sécurité autour du site de l'accident, empêchant quelques touristes d'avoir accès à leur hôtel.

Selon la police, deux ou trois personnes manqueraient encore à l'appel, mais les chiens renifleurs ayant fouillé les décombres n'ont retrouvé personne et le premier ministre tchèque, Petr Necas, a affirmé que l'incident ne semblait avoir fait aucun mort.

L'explosion s'est produite sur la rue Divadelni vers 10 h, heure locale, dans un immeuble de plusieurs étages et vieux d'un siècle. La rue était couverte de débris et les bâtiments voisins ont été évacués.

Le maire de Prague, Bohuslav Svoboda, a écarté la possibilité d'un attentat terroriste, disant que la déflagration avait été provoquée par une fuite de gaz.

Les autorités avaient d'abord annoncé que 40 personnes avaient été blessées, mais le responsable des services d'urgence de la ville, Zdenek Schwarz, a plus tard révisé le bilan, l'établissant à 35 blessés.

M. Schwarz a déclaré aux reporters que 30 blessés avaient été hospitalisés et cinq autres traités sur les lieux de l'explosion.

L'édifice appartiendrait aux Services de navigation aérienne de République tchèque, a indiqué Richard Klima, un porte-parole de cette société d'État qui fournit des renseignements sur le trafic aérien dans le domaine de l'aviation civile.

Selon M. Klima, au moins six autres compagnies louaient des bureaux dans l'immeuble.