NOUVELLES

Ass-Emploi: les provinces atlantiques demandent à Ottawa de revoir sa réforme

29/04/2013 05:47 EDT | Actualisé 29/06/2013 05:12 EDT

HUNTS POINT, N.-É. - La grogne contre la réforme de l'assurance-emploi s'intensifie dans les provinces atlantiques.

Les quatre premiers ministres de ces provinces demandent maintenant à Ottawa de suspendre sa réforme du programme d'ici à ce que des études plus approfondies soient réalisées.

Les premiers ministres, réunis lundi à Hunts Point, en Nouvelle-Écosse, déplorent que les changements aient été apportés sans consultation et sans égard à l'économie saisonnière du Canada atlantique.

Le premier ministre néo-écossais Darrell Dexter affirme que les modifications au régime d'assurance-emploi ne feront qu'accentuer les disparités régionales à un moment où les provinces tentent de travailler en coordination sur une série de dossiers économiques.

Tout en reconnaissant que des changements doivent être apportés au régime, le premier ministre Robert Ghiz, de l'Île-du-Prince-Édouard, fait valoir qu'on ne peut apporter de telles modifications sans d'abord en avoir étudié l'impact.

Le chef du gouvernement néo-brunswickois David Alward s'était présenté à la réunion en quête d'appuis de ses homologues pour se prononcer contre la réforme fédérale.

En vertu des nouvelles règles, ceux qui réclament fréquemment des prestations d'assurance-emploi doivent prouver qu'ils sont en recherche active d'emploi. Ils doivent également accepter des emplois à salaire moindre et à des distances pouvant atteindre 100 kilomètres de leur lieu de résidence.

PLUS:pc