NOUVELLES

Égypte: le président arrive à un compromis dans le domaine judiciaire

28/04/2013 05:34 EDT | Actualisé 28/06/2013 05:12 EDT

LE CAIRE, Égypte - Le bureau du président égyptien a indiqué dimanche qu'un compromis avait été atteint avec le pouvoir judiciaire pour calmer la colère entourant un projet de loi qui aurait mené au licenciement de milliers de juges ayant le plus d'ancienneté.

Il y a seulement trois jours, le Parlement dominé par les islamistes a fait progresser le controversé projet de loi qui aurait abaissé à 60 ans l'âge de la retraite des juges, plutôt qu'à 70 ans. Cela aurait affecté près d'un quart des 13 000 juges et procureurs du pays.

Le projet de loi aurait également interdit aux tribunaux d'examiner ou de renverser des décrets présidentiels rendus par le président à la fin de l'an dernier, incluant la nomination unilatérale d'un procureur en chef.

La crise dans le domaine judiciaire reflète la profonde polarisation qui a divisé le pays depuis l'arrivée au pouvoir de M. Morsi et de son parti, les Frères musulmans. Le président est opposé au pouvoir judiciaire depuis son élection, en juin dernier.

Les alliés du président soutiennent que les tribunaux sont remplis de loyalistes de l'ancien régime de Hosni Moubarak. L'opposition accuse les partisans de M. Morsi de réclamer une réforme du pouvoir judiciaire comme couverture pour y installer leurs propres alliés.

La semaine dernière, des milliers de juges se sont rencontrés pour réclamer que des organisations internationales enquêtent sur la crise.

PLUS:pc