NOUVELLES

France: un immeuble résidentiel s'effondre, 3 morts et 14 blessés

28/04/2013 08:28 EDT | Actualisé 28/06/2013 05:12 EDT

PARIS - Au moins trois personnes sont mortes et au moins 14 autres ont été blessés dimanche après qu'une possible explosion de gaz eut arraché le côté d'un immeuble résidentiel de cinq étages à Reims, en Champagne, ont annoncé des responsables français.

Les secouristes ont tiré le corps d'une des victimes des décombres alors qu'ils fouillaient les lieux pour tenter de trouver des survivants.

Selon un responsable des secours, plus de 100 secouristes, des pompiers, des experts en bombes et en gaz et des équipes cynophiles se sont rendus sur les lieux. L'immeuble abritait des habitations à loyer modéré.

Des images prises peu après l'effondrement et publiées sur le site Internet d'un quotidien local, L'Union L'Ardennais, montraient des débris débordant de l'immeuble et deux personnes sur une grue observant l'intérieur de l'immeuble.

La maire de Reims, Adeline Hazan, a déclaré à la chaîne française BFM qu'«une explosion très puissante» était survenue et qu'elle avait causé l'éclatement des fenêtres d'immeubles avoisinants.

Elle a précisé qu'il pourrait s'agir d'une explosion de gaz mais que seule une enquête permettrait de déterminer la cause exacte de l'incident.

Le président français, François Hollande, a déclaré dans un communiqué que l'explosion était «un terrible drame».

«Tous les moyens sont mobilisés pour porter secours et sécuriser les lieux. Le président de la République adresse toutes ses condoléances aux familles des victimes et toute sa solidarité à la ville de Reims», a-t-il ajouté.

Michel Bernard, le sous-préfet de Reims, a indiqué à l'Associated Press que l'immeuble datait des années 1960, et qu'une enquête était en cours pour déterminer les causes de l'accident.

Environ 10 des 40 appartements de l'immeuble ont été affectés et les recherches pour retrouver des survivants se poursuivaient, a-t-il ajouté.

PLUS:pc