NOUVELLES

Banque du Canada: Jim Flaherty prend son temps pour remplacer Mark Carney

28/04/2013 06:30 EDT | Actualisé 28/06/2013 05:12 EDT

OTTAWA - À quelques jours de l'annonce officielle, les chances que le premier sous-gouverneur de la Banque du Canada, Tiff Macklem, prenne la relève de Mark Carney à la tête de l'institution demeurent élevées.

Alors que le départ pour Londres de M. Carney approche, plusieurs se demandent toutefois pourquoi le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, met autant de temps à confirmer ce que les marchés et les économistes considèrent comme un choix plutôt évident.

Voilà cinq mois que M. Flaherty sait que le premier gouverneur de la Banque du Canada qu'il a nommé quittera ses fonctions le 1er juin pour aller diriger la Banque de l'Angleterre.

Et même si le ministre a déjà déclaré qu'il ne prendrait pas de raccourcis pour remplacer Mark Carney, peu d'observateurs s'attendaient à ce que ce soit aussi long.

Selon des sources à l'interne, les employés de la Banque du Canada, qui seraient majoritairement en faveur de la nomination de M. Macklem, sont très impatients de connaître l'identité de leur nouveau patron.

La dernière fois que Jim Flaherty a eu à choisir un gouverneur pour l'institution, il a désigné un inconnu travaillant au sein de son ministère plutôt que Paul Jenkins, le premier sous-gouverneur de l'époque et présumé favori de la course. Cela signifie que le ministre pourrait encore opter pour un candidat surprise.

Le processus a été mené par des dirigeants de la Banque du Canada dans le plus grand secret, à un point tel qu'avant que Tiff Macklem lui-même ne révèle la semaine dernière qu'il accepterait le poste si on le lui offrait, personne en dehors du petit comité de sélection ne savait vraiment qui avait postulé.

Les observateurs croient que M. Flaherty a reçu une brève liste de noms il y a quelques semaines et qu'il a maintenant terminé les entrevues.

Dans le cadre d'un récent sondage effectué par Reuters, 16 analystes ont unanimement déclaré que M. Macklem arrivait en tête de la liste des successeurs possibles de Mark Carney. Parmi les autres candidats potentiels, ils ont notamment mentionné Stephen Poloz, le président et chef de la direction d'Exportation et développement Canada (EDC), ainsi que Jean Boivin, un ancien premier sous-gouverneur actuellement à l'emploi du ministère des Finances.

PLUS:pc