NOUVELLES

Un cinéaste américain et un général à la retraite sont arrêtés au Venezuela

27/04/2013 11:49 EDT | Actualisé 27/06/2013 05:12 EDT

CARACAS, Venezuela - Les autorités du Venezuela ont confirmé avoir déposé des accusations contre un cinéaste américain qui, disent-elles, aurait payé des groupes d'extrême-droite pour fomenter des soulèvements post-électoraux pour le compte des services de renseignement des États-Unis.

Selon le bureau du procureur fédéral, Timothy Tracy, un résidant de West Hollywood, en Californie, fait face à diverses accusations, dont complot, association à des fins criminelles et utilisation d'un faux document.

Mais des amis de l'homme de 35 ans affirment que Tracy est un cinéaste de documentaires qui s'autofinance, qui n'a aucune visée politique ni de liens gouvernementaux.

Dans un autre ordre d'idées, des responsables ont annoncé avoir arrêté un général à la retraite qui est devenu un farouche opposant du gouvernement. Cette arrestation, selon l'opposition, fait partie de mesures de répression grandissantes à la suite de la courte et controversée victoire de Nicolas Maduro lors du scrutin présidentiel du 14 avril.

Le brigadier-général Antonio Rivero avait fait les manchettes après avoir dénoncé l'implication de Cuba au sein de l'armée vénézuélienne en 2010. Il a aussi participé à des manifestations post-électorales au cours des derniers jours.

PLUS:pc