NOUVELLES

Omar Khadr fera appel de sa condamnation

27/04/2013 04:25 EDT | Actualisé 26/06/2013 05:12 EDT

Omar Khadr va faire appel de sa condamnation pour meurtre, terrorisme et espionnage devant un tribunal civil des États-Unis, a confirmé son avocat Dennis Edney à CBC.

S'il remporte son appel, le citoyen canadien de 26 ans sera immédiatement libéré.

Omar Khadr est détenu dans une prison de Millhaven, près de Kingston, en Ontario, depuis son transfert de la base américaine de Guantanamo, à Cuba.

Il a plaidé coupable en 2010 à plusieurs accusations liées à des crimes commis en Afghanistan en 2002 lorsqu'il avait 15 ans.

Dans le cadre de ce plaidoyer, qui découlait d'une entente entre la défense et la poursuite, il a admis avoir lancé la grenade qui a tué le sergent américain Christopher Speer.

Son avocat a précisé que sa requête en appel sera déposée prochainement à Washington. Le processus d'appel pourrait prendre plusieurs mois. Entre-temps, Omar Khadr sera admissible à la libération conditionnelle en juillet. Il aura purgé le tiers de la peine de huit ans d'emprisonnement qu'il a acceptée lors de son procès en 2010.

Me Edney affirme que les accusations retenues contre son client ne sont pas reconnues par le droit international.

La porte-parole du ministre de la Sécurité publique, Vic Toews, a réagi en indiquant qu'Omar Khadr était un « terroriste reconnu coupable » et que son sort dépend désormais de la Commission des libérations conditionnelles du Canada (CLCC).

Le tribunal auquel s'adressera Omar Khadr a déjà annulé des accusations similaires pour deux autres membres présumés d'Al-Qaïda, Ali Hamza Bahlul et Salim Hamdan.

PLUS:rc