NOUVELLES

Lettres empoisonnées: le FBI accuse le 2e suspect, après son arrestation

27/04/2013 11:44 EDT | Actualisé 27/06/2013 05:12 EDT

TUPELO, États-Unis - Un homme du Mississippi a été accusé samedi d'avoir fabriqué et de posséder de la ricine dans le cadre de l'enquête concernant l'envoi de lettres empoisonnées au président américain Barack Obama ainsi qu'à un sénateur et à une juge de l'État du Mississippi.

La procureure Felicia C. Adams et Daniel McMullen, l'agent du FBI responsable du Mississippi, ont annoncé ce développement par voie de communiqué, samedi, à la suite de l'arrestation d'Everett Dutschke, âgé de 41 ans.

La porte-parole du FBI, Deborah Madden, a annoncé que Dutschke, dont la résidence et l'entreprise ont été fouillées dans le cadre de l'enquête, avait été appréhendé chez lui, samedi.

Les missives, qui auraient été empoisonnées avec de la ricine, ont été envoyées la semaine dernière à M. Obama, au sénateur républicain Roger Wicker et à la magistrate Sadie Holland.

Dutschke devrait se présenter en cour lundi à Oxford, au Mississippi. Il risque la prison à vie s'il est reconnu coupable.

Dans un message texte, l'avocate de l'accusé a dit ne pas avoir de commentaire.

PLUS:pc