NOUVELLES

Le Premier ministre japonais sort indemne d'un carambolage

27/04/2013 08:57 EDT | Actualisé 27/06/2013 05:12 EDT
Getty Images
This picture taken on March 11, 2013 shows Japanese Prime Minister Shinzo Abe speaking during a press conference at the prime minister's official residence in Tokyo. March 11 marked the second anniversary of a ferocious tsunami that claimed nearly 19,000 lives and sparked the worst nuclear accident in a generation. AFP PHOTO / KAZUHIRO NOGI (Photo credit should read KAZUHIRO NOGI/AFP/Getty Images)

TOKYO (AFP) - Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a été victime samedi d'un accident de la route dont il est sorti indemne à Tokyo, a annoncé la police.

La voiture de police qui précédait le véhicule du Premier ministre a freiné brutalement à un poste de péage et la voiture de Shinzo l'a emboutie. Les deux policiers à bord du véhicule de tête ont été légèrement blessés au visage, a indiqué un porte-parole de la police métropolitaine.

Deux autres véhicules de police ont été impliqués dans ce carambolage ainsi qu'un minibus transportant des journalistes.

Shinzo Abe se rendait au centre de la capitale pour participer à une manifestation visant à demander à la Corée du Nord de restituer des ressortissants japonais qui avaient été enlevés durant la guerre froide pour les forcer à former ses espions en langue et culture nippones, ont précisé des médias japonais.

Tokyo accuse Pyongyang de ne pas faire toute la lumière sur ces enlèvements, tandis que la Corée du Nord affirme que cette question a déjà été résolue au début des années 2000 avec le retour de certains détenus et les annonces que d'autres étaient morts.

Cet accident est par ailleurs intervenu juste à la veille du départ de Shinzo Abe pour Moscou pour une visite qui pourrait permettre de relancer les négociations en vue d'une solution sur le conflit territorial des Kouriles.