NOUVELLES

Égypte: l'opposition veut forcer Morsi à dévoiler le contenu du budget

27/04/2013 10:31 EDT | Actualisé 27/06/2013 05:12 EDT

LE CAIRE, Égypte - Plusieurs partis de l'opposition égyptienne et groupes de la société civile ont intenté une poursuite, samedi, pour tenter de forcer le gouvernement à dévoiler le prochain budget fédéral dans un contexte où l'économie nationale vit un déclin au coeur de vives tensions politiques.

Cette poursuite est le plus récent geste de groupes se plaignant du fait que le gouvernement du président Mohammed Morsi a manqué de transparence à propos de mesures économiques qui, plaident-ils, pourraient nuire aux pauvres.

L'économie égyptienne a été durement touchée par deux années de turbulences suite à la chute de l'ancien président Hosni Moubarak.

Le ministre égyptien des Finances, El-Morsi Hegazi, a déclaré aux législateurs, cette semaine, que le nouveau déficit budgétaire prévu devrait s'établir à 28,5 milliards $ US, environ 1,7 milliard $ US de plus que celui de l'exercice fiscal actuel.

Le gouvernement dépense rapidement ses réserves de devises étrangères, qui ont chuté à un niveau critique d'à peine 13,4 milliards $ US. La majorité de cette somme a servi à soutenir la monnaie nationale et à importer du carburant et du blé pour le système de subsides.

Des compressions dans ce système sont liées à des discussions en cours à propos d'un prêt de 4,8 milliards $ US de la part du Fonds monétaire international.

Le gouvernement hésite à imposer des mesures d'austérité qui pourraient provoquer d'autres troubles. Près de la moitié des 90 millions d'Égyptiens vivent avec environ 2 $ US par jour et ont besoin des subsides pour survivre.

PLUS:pc