WASHINGTON - Les autorités américaines ont arrêté un nouveau suspect dans l'affaire des lettres empoisonnées envoyées la semaine passée notamment à Barack Obama et à un sénateur, a annoncé la police samedi.

James Everett Dutschke, âgé d'une quarantaine d'années, a été interpellé "sans incidents" à son domicile de Tupelo, dans le Mississippi (sud) aux alentours d'une heure du matin samedi, par des agents du FBI, a précisé à l'AFP l'agence fédérale sans donner d'autres détails.

Trois lettres empoisonnées, contenant de la ricine, le poison le plus violent du règne végétal, avaient été découvertes la semaine dernière avant de parvenir à leur destinataire. La révélation de ces envois, peu après le double attentat commis en marge du marathon de Boston, avait provoqué un vif émoi aux Etats-Unis.

Les lettres étaient adressées au président Barack Obama, au sénateur républicain du Mississippi Roger Wicker, et à une juge de ce même Etat, Sadie Holland.

Les autorités avaient rapidement arrêté un premier suspect mais celui-ci a finalement été mis hors de cause et relâché mardi.