NOUVELLES
26/04/2013 02:35 EDT | Actualisé 25/06/2013 05:12 EDT

Un policier accusé d'usage négligent de son arme comparaîtra en juillet

Un policier de la Sûreté du Québec (SQ) comparaîtra au tribunal en juillet prochain sous des accusations d'usage négligent d'une arme à feu.

Les faits allégués se seraient produits le 21 janvier 2012, à Saint-Jérôme. À bord de son véhicule de patrouille, le policier, qu'on ne peut toujours pas nommer, a tenté d'intercepter un véhicule sur l'autoroute 15 sud pour une infraction à la sécurité routière. La poursuite s'est déplacée sur la route 158 vers l'ouest. Après avoir joué au chat et à la souris avec le suspect, le policier a pu localiser de nouveau le véhicule en fuite sur le boulevard Saint-Canut.

L'auto-patrouille a été placée de manière à bloquer la voie. L'agent est sorti de son véhicule et s'est avancé vers le suspect qui se trouvait dans un cul-de-sac. L'individu a toutefois dirigé son véhicule vers le policier et réussi à contourner le véhicule de police. Durant ces manoeuvres, le policier a ouvert le feu à plusieurs reprises en direction du suspect, qui a finalement été appréhendé quelques instants plus tard.

Le suspect a comparu en cour le 23 janvier mais n'a pas été grièvement blessé dans l'incident. La division des normes professionnelles de la SQ a tout de même choisi d'amorcer une enquête sur le travail du policier. Le rapport des normes professionnelles a conclu que l'arme avait été utilisée de manière négligente, ou du moins sans que de suffisantes précautions aient été prises.

Le policier, qui compte 7 ans d'expérience, comparaîtra en cour le 4 juillet et d'ici là, il sera affecté à des tâches administratives. Ses documents d'autorité de même que son arme à feu lui ont été retirés.

L'usage négligent d'une arme à feu constitue une infraction au Code criminel. Le policier risque ainsi la destitution.

La Presse Canadienne

PLUS:rc