NOUVELLES

Syrie: l'utilisation d'armes chimiques changerait la donne, avertit Obama

26/04/2013 05:48 EDT | Actualisé 26/06/2013 05:12 EDT

WASHINGTON - Le président américain Barack Obama a déclaré vendredi que toute utilisation par la Syrie d'armes chimiques «changerait la donne», mais il a averti que les États-Unis avaient besoin de plus de preuves que le président syrien Bachar al-Assad utilisait des armes chimiques contre la population.

Dans ses premiers commentaires depuis que la Maison-Blanche a divulgué que, selon les renseignements américains, la Syrie avait probablement utilisé l'arme chimique, M. Obama a déclaré que les États-Unis ne permettraient pas «l'utilisation systématique d'armes comme les armes chimiques contre des populations civiles».

Le président a toutefois fait valoir que plus de preuves sur l'utilisation de telles armes étaient nécessaires, notamment à savoir quand et comment de telles armes auraient été utilisées. Il a promis que les États-Unis, avec les Nations unies, essaieraient de «récolter des preuves sur le terrain» en Syrie pour renforcer les affirmations des services de renseignement.

Barack Obama, qui prenait la parole à l'occasion d'une rencontre avec le roi Abdullah II de Jordanie, a affirmé que ces récentes révélations ajoutaient un sentiment d'urgence à ce qui était déjà un «problème de sécurité et humanitaire significatif dans la région».

Jeudi, la Maison-Blanche avait indiqué que la Syrie avait probablement utilisé des armes chimiques, probablement du sarin, dans la guerre civile qui dure depuis deux ans en Syrie. Le conflit a fait plus de 70 000 morts et des centaines de milliers de déplacés.

Par ailleurs, le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a pressé la Syrie d'accorder aux inspecteurs de l'ONU l'accès immédiat et illimité au pays afin qu'ils puissent vérifier les allégations d'utilisation d'armes chimiques.

PLUS:pc