NOUVELLES

N.-É.: controverse dans les médias à propos de la mort de Rita MacNeil

26/04/2013 06:42 EDT | Actualisé 26/06/2013 05:12 EDT

SYDNEY, N.-É. - Un reportage suggérant que la chanteuse Rita MacNeil a contracté une infection à l'hôpital dans les jours précédant sa mort est inexact, selon l'agence des services de santé qui gère les hôpitaux du Cap Breton.

L'agence néo-écossaise a publié vendredi un communiqué indiquant qu'elle contacterait officiellement le quotidien Globe and Mail à propos de l'article en question.

Dans le communiqué, l'agence précise que tout en respectant la vie privée et la confidentialité de la défunte, elle était en mesure d'affirmer que la patiente n'avait pas contracté une telle maladie, pas plus qu'elle n'en était décédée.

Le Globe and Mail n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires.

La famille de la chanteuse, par l'entremise de son relationniste, a également refusé de réagir publiquement.

L'agence du Cap Breton dit avoir discuté avec la famille, et que celle-ci avait demandé à ce que la vie privée de la patiente soit respectée.

Le communiqué de l'agence gouvernementale souligne que la patiente était mentionnée dans le texte du Globe and Mail, mais ne nomme pas Mme MacNeil.

Andrew Lynk, un médecin et vice-président associé au sein de l'agence, a confirmé les détails du communiqué lors d'une entrevue.

«L'affirmation selon laquelle la patiente est morte d'une infection contractée à l'hôpital est fausse», a-t-il ajouté.

Mme MacNeil est morte le 16 avril. Elle était âgée de 68 ans.

PLUS:pc