NOUVELLES

Les vétérans de l'Impact sont si reposés qu'ils craignent un lent départ

26/04/2013 03:49 EDT | Actualisé 26/06/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Les choses sont sur le point de s'activer du côté de l'Impact.

Après avoir disputé un seul match du championnat de la MLS depuis le 30 mars, le onze montréalais amorcera une série de cinq rencontres en 15 jours quand il accueillera le Fire de Chicago au stade Saputo, samedi après-midi.

Les hommes de Marco Schällibaum ont remporté leurs quatre premiers affrontements en mars, mais ils tenteront maintenant de mettre fin à une séquence sans victoire qui a atteint les trois matchs si on inclut le revers de 2-0 aux mains du Toronto FC, mercredi, dans le cadre du Championnat canadien Amway.

Mieux encore, l'Impact cherchera à offrir une performance dominante pendant 90 minutes, un exploit qu'il n'a pas encore réussi en dépit d'une fiche gagnante et d'une position enviable au classement de l'Association Est.

Les joueurs montréalais aimeraient également produire davantage à l'attaque après s'être contentés de sept réussites à leurs six premiers matchs de championnat.

«Tu voudrais voir plus d'offensive, mais surtout plus d'énergie et de volonté, a déclaré le milieu Patrice Bernier. Quand on est les premiers sur le ballon, on a tendance à contrôler le match et à créer davantage d'occasions.

«Quand on est bien synchronisé, on réussit à créer plus d'occasions. C'est là l'objectif samedi — être premier sur le ballon et être la meilleure équipe.»

L'Impact affrontera une équipe de Chicago qui a une fiche de 2-4-1 et a accordé 12 buts en sept rencontres. C'est là le pire total dans la MLS, à égalité avec les Red Bulls de New York.

Le Fire a toutefois encaissé une bonne part de ces filets-là lors de défaites de 4-0 contre Los Angeles et de 4-1 contre Chivas USA. Il a depuis signé deux victoires à ses trois plus récentes sorties, y compris un gain de 1-0 à domicile contre le Crew de Columbus, la semaine dernière.

Les matchs vont désormais se succéder à vive allure du côté de l'Impact. Le onze montréalais disputera son match retour du Championnat canadien mercredi, pour ensuite affronter San Jose, New York et Salt Lake à tour de rôle.

Les réserves de l'effectif montréalais risquent d'être mises à rude épreuve, alors que le défenseur central Matteo Ferrari demeure à l'écart du jeu en raison d'une blessure au mollet.

Marco Di Vaio, l'auteur des trois derniers buts de l'Impact, pourrait être jumelé à son ancien coéquipier à Bologne, Daniele Paponi. Celui-ci a fait ses débuts dans l'uniforme montréalais, mercredi, contre le TFC.

«C'est une possibilité parce que nous devons passer plus de temps dans la zone de réparation, avoir plus de joueurs qui vont devant et marquent», a dit Schällibaum en parlant de Paponi.

«Pour moi, il sera important d'avoir la bonne mentalité samedi parce que nous avons besoin de trois points pour rester en haut du classement, a noté Di Vaio. Voilà trois matchs que nous ne gagnons pas, alors nous en avons besoin.»

Le Fire sera privé des services du défenseur Wells Thompson, qui a été mis à l'amende et suspendu pour un match à la suite d'un tacle violent effectué sur Agustin Viana, du Crew, la semaine dernière.

Les joueurs du Fire ont vu le propriétaire du club Andrew Hauptmann leur appliquer un peu plus de pression sur les épaules quand il a qualifié leur début de saison de décevant, tout en souhaitant que d'autres joueurs soient embauchés d'ici la clôture de la période des transferts, le 6 mai.

PLUS:pc