NOUVELLES

Le PQ attribue un recul des investissements privés à la générosité des libéraux

26/04/2013 04:52 EDT | Actualisé 26/06/2013 05:12 EDT

QUÉBEC - Le gouvernement a attribué, vendredi, un ralentissement des projets d'investissements privés à la générosité des libéraux qui a précédé en année préélectorale.

La ministre Élaine Zakaïb a reconnu une baisse de 25 pour cent de ces sommes depuis l'arrivée au pouvoir des péquistes en septembre.

Mme Zakaïb, responsable de la Politique industrielle et de la Banque de développement économique du Québec, a affirmé que cet écart totalise environ 1 milliard $, pour la période de sept mois de septembre à mars dernier.

Selon la ministre, ce repli s'explique par l'empressement qui a mené les libéraux à multiplier les annonces de soutien financier d'Investissement Québec ou du ministère des Finances à des projets d'entreprises, à partir de l'automne 2011.

Plus précisément, Mme Zakaïb pointe vers deux projets qui, selon elle, ont gonflé les sommes des projets d'investissements privés durant les sept derniers mois de l'année financière 2011-2012.

Elle a fait référence à un investissement de 310 millions $ de l'entreprise Tembec, dont la première phase est soutenue par Investissement Québec (IQ) à hauteur de 75 millions $, un projet annoncé en mars 2012, dont l'échéancier s'étale jusqu'en 2015.

La ministre a aussi cité un projet de 750 millions $ dans un parc d'éoliennes de la Seigneurerie de Beaupré, où IQ a une participation de 58,6 millions $, annoncée en décembre 2011. La phase en cours doit se terminer en décembre prochain.

«Il y a une baisse par rapport à la dernière année, baisse qui s'explique parce que c'était une année préélectorale, par les deux projets dont je vous ai parlé», a-t-elle dit en point de presse.

La ministre estime cependant que le milliard de moins en 2012-2013 n'empêche pas le niveau des investissements privés de se situer au-dessus de la moyenne des dernières années.

Selon la ministre, l'an dernier, les investissements privés appuyés par IQ et le ministère des Finances se sont élevés à 5,6 milliards $, ce qui est supérieur à la moyenne des quatre dernières années qui était de 5,3 milliards $.

Pour la période de septembre à mars, soit depuis l'élection, les investissements privés appuyés par IQ et le ministère ont atteint 3,3 milliards $, ce qui est supérieur à la moyenne de la même période pour les quatre dernières années qui était de 3,1 milliards $.

«Il s'est investi plus au Québec, dans la dernière année comme dans les sept derniers mois, que la moyenne des quatre années précédentes», a-t-elle dit.

Depuis la semaine dernière la Coalition avenir Québec (CAQ) avait talonné le gouvernement en soutenant que les investissements privés avaient chuté de 90 pour cent depuis l'élection du Parti québécois, comparativement à la même période alors que les libéraux étaient au pouvoir.

Les caquistes estimaient que 1,4 milliard $ de moins avaient été investis au Québec.

La CAQ continue de s'inquiéter et réclame la liste des projets auxquels Mme Zakaïb fait référence pour tirer ses conclusions.

PLUS:pc