NOUVELLES

Le Parlement serbe vote l'entente sur la normalisation des liens avec le Kosovo

26/04/2013 08:40 EDT | Actualisé 26/06/2013 05:12 EDT

Des parlementaires serbes ont donné leur appui à une entente pour normaliser les relations avec le Kosovo avec une majorité écrasante vendredi, un accord clé qui pourrait mettre fin à des années de tension entre les deux États Balkans et leur ouvrir la porte à l'accession à l'Union européenne.

Le Parlement a voté dans une proportion de 173 voix contre 24 en faveur de l'accord, récoltant des appuis chez le gouvernement dominé par les nationalistes ainsi que chez l'opposition de centre gauche. Un parti pro-russe nationaliste a été le seul groupe à s'y opposer.

L'appui du Parlement était important pour la Serbie, qui a conclu l'accord avec le Kosovo plus tôt en avril à Bruxelles, mais qui a subi la pression des nationalistes et des Serbes du nord du Kosovo, qui s'y opposent.

Le Kosovo, une ancienne province serbe, a déclaré son indépendance en 2008. Depuis, le gouvernement de Belgrade a insisté sur le fait qu'il ne reconnaîtrait jamais la souveraineté du Kosovo, que les nationalistes serbes considèrent être le berceau de leur ancien royaume médiéval.

Le Kosovo a par contre été reconnu par plus de 90 pays, dont les États-Unis et 22 des 27 membres de l'Union européenne. En raison de l'opposition de la Russie et de la Chine, des alliés de la Serbie qui siègent au Conseil de sécurité, le Kosovo n'est pas membre des Nations unies.

La Serbie a renoncé au contrôle de la majorité du Kosovo en 1999, lorsque l'OTAN a chassé les troupes serbes de la région après trois mois de bombardements.

L'accord reconnaîtrait l'autorité du gouvernement kosovar sur le nord de l'État, qui est habité par des Serbes. Ceux-ci obtiendront une autonomie presque totale.

Associated Press

La Presse Canadienne

PLUS:rc