NOUVELLES

Le cerveau d'un complot terroriste au Royaume-Uni écope de la prison à vie

26/04/2013 11:53 EDT | Actualisé 26/06/2013 05:12 EDT

LONDRES - La tête dirigeante d'un complot inspiré par Al-Qaïda qui visait à faire exploser des bombes placées dans des sac-à-dos en Grande-Bretagne a été condamné vendredi à au moins 18 ans de prison.

Le juge Richard Henriques a déclaré que Irfan Naseer, 31 ans, était «le chef, l'élément moteur et le responsable» dans ce complot, le condamnant à l'emprisonnement à perpétuité, sans possibilité de libération conditionnelle avant 18 ans.

M. Henriques a indiqué que l'attentat que préparait Naseer avait reçu la bénédiction d'Al-Qaïda et qu'il visait la réalisation des objectifs du groupe terroriste.

Le juge a condamné à Londres l'homme surnommé Big Irfan ou Chubbs, de même que dix complices, précisant que rien n'aurait pu arrêter Nasser et ses acolytes, à l'exception d'une intervention policière.

Les procureurs ont expliqué que les hommes impliqués ont été encouragés à préparer l'attaque par le prédicateur associé à Al-Qaïda, Anwar al-Awlaki.

Les hommes cités espéraient provoquer un carnage de grande ampleur. Un des complices de Naseer a été enregistré alors qu'il qualifiait l'éventuelle attaque d'un «autre 11 septembre».

Selon la police, le complot terroriste est le plus important découvert en Grande-Bretagne depuis le complot déjoué visant à faire exploser des avions de ligne en plein vol en 2006.

Aucune cible n'avait été déterminée et les bombes n'avaient pas été confectionnées lorsque Naseer, Ashik Ali et Irfan Khalid, aujourd'hui âgés de 28 ans, ont été arrêtés en septembre 2011, à Birmingham, dans le centre de l'Angleterre, après une vaste opération policière.

PLUS:pc