NOUVELLES

Haïti propose une "unité d'intervention" en cas de catastrophe aux Caraïbes

26/04/2013 03:40 EDT | Actualisé 26/06/2013 05:12 EDT

Le président haïtien Michel Martelly a appelé vendredi les dirigeants des Etats de la Caraïbe, réunis pour leur 5e sommet à Haïti, à mettre en place une force d'intervention en cas de catastrophes naturelles dans la région.

Ouvrant ce sommet de l'Association des Etats de la Caraïbes (AEC), qui rassemblait 25 Etats vendredi, M. Martelly a exhorté les pays membres à "tout faire pour rendre l'AEC plus active, plus forte et plus visible sur la scène régionale et internationale".

A cet égard, "Haïti propose la formation d'une unité d'intervention rapide dans les Caraïbes en cas de catastrophe naturelle", a dit le président Martelly dont le pays, ravagé par un séisme en 2010, est particulièrement exposé aux désastres naturels.

En présence de quelques rares présidents dont ceux du Chili, du Guatemala et de la République dominicaine, alors qu'une douzaine de chefs d'Etat avait été annoncée, il a suggéré de rapprocher ces rencontres en les organisant tous les deux ans.

Les dirigeants de la Caraïbe ont souligné dans leur déclaration finale la vulnérabilité de leurs pays face aux catastrophes.

"Il est donc convenu que la meilleure voie pour faire face à cette vulnérabilité est d'incorporer la gestion intégrée des risques à tous les niveaux de la planification publique de nos pays, y compris la gestion de la coopération régionale et internationale", lit-on dans le document.

Cette déclaration prévoit la collecte et la distribution de l'aide humanitaire dans chaque pays en cas de catastrophe.

Alors que la présence du président du Venezuela Nicolas Maduro avait été annoncée, ce pays a finalement été représenté tout comme Cuba par son vice-président.

L'AEC a aussi appelé les Etats-Unis à mettre fin à l'embargo contre Cuba. "Nous réitérons notre appel au gouvernement des États-Unis d'Amérique à mettre fin à l'application de la loi Helms-Burton (...) et à en finir avec l'embargo économique, commercial et financier à l'encontre de Cuba", indique le communiqué de presse.

Le président du Mexique, dont le pays assure la présidence de l'organisation, et celui de la Colombie étaient arrivés en début d'après-midi en Haïti pour renconter le président Martelly.

cre/lor

PLUS:afp