DIVERTISSEMENT

Chloé Sainte-Marie amasse 235 000$ pour la Fondation Maison Gilles-Carle lors de son spectacle-bénéfice

26/04/2013 08:36 EDT | Actualisé 26/06/2013 05:12 EDT
Agence QMI

Chloé Sainte-Marie a offert une représentation toute spéciale de son spectacle en innu Je sais que tu sais, mardi soir, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, à l’occasion du premier événement-bénéfice de la Fondation Maison Gilles-Carle. Trois acrobates du Cirque du Soleil ont accompagné la muse du défunt cinéaste le temps de deux chansons, dans des performances où les univers se mariaient parfaitement afin d’ajouter une touche quasi sacrée à cette soirée unique. Beaucoup de gens d’affaires ayant pris part à la fête, celle-ci a finalement permis de recueillir 235 000 $.

Toute de rouge vêtue, la menue chanteuse a aligné 10 des pièces de son album Nitshisseniten e tshissenitamin (Je sais que tu sais), paru en 2009. Portée par les rythmes de ses deux musiciens, le guitariste Réjean Bouchard et l’accordéoniste Gilles Tessier, qu’elle surnomme ses «grands chefs», Chloé Sainte-Marie a insufflé tantôt la mélancolie tantôt le feu ardent, commandés par les chansons, entrecoupant celles-ci de silences et de grognements significatifs. L’artiste à la chevelure de feu ne se contente pas d’entonner ses morceaux, elle les vit littéralement. Et elle les introduit avec de courtes anecdotes qui ne nous en révèlent pas beaucoup sur les messages qu’elle livre en musique, mais qui s’écoutent comme de la douce poésie. Une seule fois, elle a rendu un hommage concis à son amour décédé.

«Quand Gilles m’a appris qu’il avait du sang indien, je l’avais déjà deviné», a-t-elle raconté, sourire à la fois nostalgique et amusé aux lèvres. Le respect et la liberté de l’autre étaient tellement importants pour lui...»

«Maintenant que tu es parti, je suis seule, avec ma tête aux mille directions», a-t-elle enchaîné, s’adressant directement à son âme sœur. «Dis-moi que je suis ton au-delà, dis-moi que tu es mon au-delà. Reste, Gilles, dans ma mémoire…»

À mi-parcours, Chloé Sainte-Marie a été rejointe par un premier membre de la troupe du Cirque du Soleil qui a joué du cerceau, vêtu à la façon d’un Inuk. Mais le numéro le plus impressionnant s’est déployé en fin de piste à la dernière mélodie, Mishapan Nitassinan, qui évoque des lieux de présence autochtone un peu partout en province. En tandem, deux saltimbanques ont multiplié les prouesses, imbriqués l’un à l’autre, mimant d’abord un totem, puis d’autres figures spectaculaires. Grandiose, cette finale s’est bien sûr valu un tonnerre d’applaudissements.

«À l’an prochain, pour le potluck du siècle!», a ensuite lancé l’étoile de ce rendez-vous magique, invitant du même coup les spectateurs à aller discuter et boire un verre avec elle au Foyer Jean-Gascon avant de quitter le Théâtre Maisonneuve.

La parole aux aidants

La prestation était précédée d’un court-métrage donnant la parole à des aidants naturels, Aidons-nous, réalisé par Mathieu Roy (Survivre au progrès) et produit par Roger Frappier. Truffé de statistiques révélatrices, le document a sensibilisé le parterre à la réalité difficile que vivent ces êtres dévoués qui mettent leur existence en veilleuse pour se consacrer à celle d’un proche malade. On y a notamment appris que, souvent, l’aidant meurt avant le patient, épuisé par les soins constants exigés par ce dernier et que, généralement, les ressources sont toutes axées sur la personne souffrante, n’en laissant que bien peu à l’entourage. Dans plusieurs cas, lorsqu’on vient frapper à la porte de la Maison Gilles-Carle, c’est que le désespoir a atteint son paroxysme.

«Je n’ai pas fait un enfant pour le donner aux autres», a insisté une dame dans la vidéo, illustrant ainsi le désarroi de plusieurs de ces anges gardiens bénévoles.

Les profits du spectacle-bénéfice seront investis dans la Maison Gilles-Carle Brome-Missisquoi, laquelle offre du répit aux aidants naturels. On aspire à construire d’autres succursales de l’établissement dans les prochaines années. Pour informations ou pour faire un don: www.fondationmaisongillescarle.org.