NOUVELLES

Wall Street aidée par de bons chiffres sur l'emploi et dans les entreprises

25/04/2013 04:15 EDT | Actualisé 25/06/2013 05:12 EDT

Wall Street a terminé la séance en hausse jeudi, stimulée par les bons chiffres de plusieurs grands groupes américains et par un signe encourageant sur le marché de l'emploi aux Etats-Unis: le Dow Jones a gagné 0,17% et le Nasdaq 0,62%.

Selon des résultats définitifs, l'indice Dow Jones Industrial Average a avancé de 24,50 points à 14.700,80 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 20,34 points à 3.289,99 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 a progressé de 0,40% (+6,37 points) à 1.585,16 points.

Le marché "poursuit sur la lancée ascendante qui est la sienne depuis le début de l'année", enhardi par une saison de résultats qui, "à part quelques déceptions, se révèle plutôt constructive avec des bénéfices et des prévisions en ligne ou légèrement au-dessus des attentes pour la majorité des entreprises", a remarqué Michael James, de Wedbush Morgan Securities.

"L'état d'esprit des investisseurs est très positif et le marché tente de rebondir après les remous de la semaine dernière", a remarqué de son côté Andrew Fitzpatrick, de Hinsdale Associates.

Jeudi les investisseurs ont ainsi salué les résultats d'entreprises comme le groupe de chimie Dow Chemical, le fabricant de produits d'hygiène Colgate-Palmolive ou la société de messagerie United Parcel Services (UPS).

Quelques groupes ont bien déçu le marché, à l'instar du pétrolier ExxonMobil ou du groupe diversifié 3M, deux membres du Dow Jones.

Mais "les opérateurs réussissent à garder leur calme face aux mauvaises nouvelles en se disant que, de toutes façons, les banques centrales vont continuer à mener une politique monétaire accommodante", a remarqué Patrick O'Hare de Briefing.com.

Les investisseurs étaient par ailleurs rassurés par l'annonce d'une baisse des nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis dans la semaine du 14 au 20 avril, qui sont retombées plus que prévu par les analystes et à leur niveau le plus faible en six semaines.

Le marché a toutefois rencontré un moment de faiblesse en deuxième partie de séance alors que les investisseurs apprenaient que les auteurs de l'attentat de Boston voulaient aussi attaquer Times Square à New York et que les Etats-Unis ont reconnu pour la première fois la probable utilisation d'armes chimiques par le régime syrien, selon Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management.

Les investisseurs "se sont rappelés que nous vivions toujours dans un monde dangereux", a expliqué l'expert.

Le marché obligataire a reculé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a progressé à 1,711% contre 1,698% mercredi soir, et celui à 30 ans à 2,908% contre 2,889% la veille.

jum/ved/mdm

PLUS:afp