NOUVELLES

USA: une ex-employée du gouvernement inculpée pour espionnage pour Cuba

25/04/2013 03:43 EDT | Actualisé 25/06/2013 05:12 EDT

Une ancienne employée du gouvernement américain a été inculpée pour complot d'espionnage pour les services de renseignement cubains, a annoncé jeudi le ministère de la Justice américain.

Marta Rita Velazquez, 55 ans, est accusée d'avoir aidé Cuba à recruter Ana Belen Montes, actuellement en détention, et de l'avoir aidée à entrer à l'Agence du renseignement militaire américaine (DIA) comme analyste du renseignement, où celle-ci est restée employée de 1985 à 2001, quand elle a été arrêtée pour espionnage, selon un communiqué du ministère.

Mme Velazquez, qui vit actuellement à Stockholm, encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Sa complice présumée, Mme Montes, également âgée de 55 ans, a plaidé coupable en 2002 à Washington et purge actuellement une peine de 25 ans de prison.

Mme Velazquez, d'origine portoricaine et diplômée de prestigieuses universités américaines, avait travaillé pour le ministère des Transports américain, avant de rejoindre le département d'Etat à l'Agence pour le développement international (USAID) où elle a obtenu l'habilitation secret-défense pour travailler aux ambassades américaines du Nicaragua et du Guatemala.

Elle a démissionné en 2002 et est restée hors des Etats-Unis depuis qu'ont été révélées les premières informations sur la collaboration de Mme Montes avec le gouvernement américain.

Son acte d'inculpation, sous scellés depuis février 2004, n'a été publié que jeudi par le ministère de la Justice.

Il révèle notamment, selon le communiqué, que dès 1983, elle avait livré à Cuba des documents et informations relatifs à la défense nationale américaine "dont elle savait qu'ils pourraient être utilisés au préjudice des Etats-Unis et à l'avantage du gouvernement cubain".

Mme Velazquez aurait aidé les services de renseignement à recruter des citoyens américains occupant ou amenés à occuper des postes sensibles à la sécurité nationale de Washington. Elle aurait en particulier présenté Mme Montes, avec laquelle elle avait étudié, à un agent de renseignement cubain en décembre 1984 à New York, et l'aurait accompagnée lors d'un voyage clandestin à Cuba.

A la DIA, où elle a pu pénétrer grâce à l'intervention de sa complice présumée, Mme Montes avait accès à des informations classifiées qu'elle livrait à Cuba, notamment les identités d'officiers du renseignement américains, et ce, jusqu'à son arrestation en septembre 2001.

Pendant ce laps de temps, Mme Velazquez aurait continué de collaborer avec les services secrets cubains, en recevant des instructions par des émissions haute fréquence cryptées, selon l'acte d'inculpation.

Il n'a pas été précisé si les Etats-Unis avaient demandé son extradition à Stokholm.

chv/bdx

PLUS:afp