NOUVELLES

Sahara occidental: l'ONU adopte une résolution modérée

25/04/2013 10:46 EDT | Actualisé 25/06/2013 05:12 EDT

Le Conseil de sécurité a encouragé jeudi le Maroc à mieux respecter les droits de l'Homme au Sahara occidental mais sans charger la mission de l'ONU sur place d'enquêter dans ce domaine comme le voulait Washington.

La résolution adoptée jeudi à l'unanimité "encourage les parties à poursuivre leurs efforts respectifs pour promouvoir et protéger les droits de l'Homme au Sahara occidental et dans les camps de réfugiés de Tindouf" (Algérie). Elle "reconnait les mesures prises par le Maroc" dans ce domaine.

Elle prolonge, comme tous les ans, le mandat de la Mission des Nations unies au Sahara occidental (Minurso), jusqu'au 30 avril 2014.

Les Etats-Unis avaient d'abord présenté un texte qui, pour la première fois, chargeait la Minurso de "surveiller et de faire un rapport sur" le respect des droits de l'Homme, au grand dam des Marocains.

Ceux-ci avaient réagi très vivement, allant jusqu'à reporter sine die un exercice militaire conjoint avec des soldats américains et faisant pression sur le Groupe des amis du Sahara occidental (Etats-Unis, Russie, France, Royaume-Uni, Espagne). Un diplomate à l'ONU a évoqué une intervention décisive du roi du Maroc Mohammed VI qui a envoyé une lettre au président américain Barack Obama.

Finalement Washington a renoncé à inclure les droits de l'Homme dans le mandat de la Minurso, qui est une des rares missions de l'ONU dans le monde sans mandat dans ce domaine.

Le Maroc a annexé le Sahara occidental en 1975, au départ du colonisateur espagnol. Le Front Polisario a pris les armes pour obtenir l'indépendance jusqu'à ce que l'ONU impose un cessez-le-feu en 1991. Le Polisario, appuyé par l'Algérie, réclame un référendum d'auto-détermination, alors que le Maroc propose une large autonomie.

avz/lor

PLUS:afp