NOUVELLES

PotashCorp surpasse les attentes au 1er trimestre mais maintient ses prévisions

25/04/2013 06:29 EDT | Actualisé 25/06/2013 05:12 EDT

SASKATOON - PotashCorp abandonne pour l'instant son intention d'obtenir une participation de contrôle dans Israel Chemicals Ltd, une question qui a fait l'objet de controverse en Israël et parmi les actionnaires de la société canadienne.

Le chef de la direction Bill Doyle a indiqué qu'il croyait toujours que l'augmentation de la participation de PotashCorp, actuellement de 14 pour cent, aurait été profitable aux deux sociétés, mais que les règles sur les investissements étrangers devaient être plus claires pour une telle transaction.

La proposition de PotashCorp s'est heurtée à une opposition significative, notamment de la part de certains ministres de la nouvelle coalition du gouvernement d'Israël.

«Nous avons ainsi conclu que ce n'était pas le bon moment pour profiter de cette occasion et nous concentrerons nos énergies dans d'autres options pour maximiser la valeur des actionnaires», a expliqué jeudi M. Doyle, après que son entreprise eut dévoilé un bénéfice du premier trimestre de 556 millions $.

Potash elle-même avait été la cible d'une prise de contrôle étrangère en 2010, de la part de l'anglo-australienne BHP Billiton. Cette dernière a éventuellement vu son offre bloquée par Ottawa à la suite d'une intense campagne de lobbying politique du gouvernement de la Saskatchewan et d'autres parties.

«Même si nous continuons de croire qu'une telle transaction se traduirait par des bénéfices exceptionnels pour les actionnaires des deux entreprises et l'État d'Israël, il doit y avoir une volonté d'être réceptif aux investissements étrangers et une certitude vis-à-vis des règles qui gouvernent de tels investissements», a expliqué M. Doyle.

Israel Chemicals Ltd récolte de la potasse dans la mer Morte et le désert de Néguev, ainsi qu'en Espagne et au Royaume-Uni.

Le bénéfice de PotashCorp (TSX:POT) pour le premier trimestre s'est établi à 63 cents par action, ce qui s'est avéré supérieur aux attentes des analystes et à celui de 491 millions $, ou 56 cents par action, de la même période l'an dernier.

Cependant, la prévision de bénéfice de PotashCorp pour le deuxième trimestre est d'entre 70 et 85 cents par action — ce qui est inférieur à la prévision des analystes, de 89 cents — et celle pour l'ensemble de 2013 vise toujours un bénéfice par action entre 2,75 $ et 3,25 $.

Le ralentissement économique mondial a forcé certains clients à reporter leurs achats ou à puiser davantage dans leurs réserves, mais PotashCorp a dit s'attendre à une reprise de la demande.

«Nous avons observé une croissance significative de notre performance pour la potasse, les acheteurs mondiaux étant revenus sur le marché après avoir pris une brève pause à la fin 2012», a indiqué M. Doyle.

«Cet environnement nous a permis de livrer des résultats près de la limite supérieure de notre fourchette de prévision et a installé les fondations de ce qui, nous croyons, sera une année de succès.»

Les livraisons de potasse pour tous les principaux marchés ont pris de la vitesse au cours du premier trimestre. Les livraisons intérieures des producteurs nord-américains ont progressé de 56 pour cent par rapport à la même période l'an dernier.

Les livraisons des producteurs nord-américains à l'étranger étaient supérieures de 74 pour cent à celles du premier trimestre de l'an dernier.

L'action de PotashCorp a avancé jeudi de 1,08 $ à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 41,72 $.

PLUS:pc