NOUVELLES

Liberté de parole à la Chambre des communes: la motion libérale est battue

25/04/2013 09:13 EDT | Actualisé 25/06/2013 05:12 EDT

OTTAWA - Une motion libérale visant à accroître la liberté de parole à la Chambre des communes a été battue, jeudi.

Le texte a été défait 150 voix contre 96.

Le NPD a appuyé le Parti Libéral, en vain. La motion aurait modifié l'ordre des déclarations précédant la période des questions, de sorte que les députés auraient pris la parole par ordre alphabétique et non pas selon le désir des partis.

Quinze minutes avant la période des questions, on accorde généralement une minute aux députés d'arrière-ban qui désirent s'exprimer, peu importe le sujet.

Il y a un mois, le conservateur Mark Warawa s'est toutefois plaint formellement après que le whip de sa formation lui ait interdit de faire une déclaration sur l'avortement.

Une dizaine d'autres députés conservateurs l'avaient appuyé et demandé au président de la Chambre des communes d'augmenter leur droit de parole. Andrew Scheer leur a rappelé qu'ils pouvaient à tout moment se lever pour demander la permission de prendre la parole et que lui seul était habilité à en décider du bien-fondé.

Or, aucun des députés conservateurs ayant demandé une plus grande liberté d'expression au cours des dernières semaines n'a appuyé la motion libérale lors du vote de jeudi.

PLUS:pc