NOUVELLES

L'Asie se mobilise pour rivaliser le Partenariat transpacifique

25/04/2013 07:57 EDT | Actualisé 25/06/2013 05:12 EDT

La Chine et 15 autres pays de la région Asie-Pacifique lanceront le mois prochain des négociations sur un pacte de libre-échange qui pourrait donner naissance à une des plus importantes zones économiques de la planète.

Le Partenariat économique régional complet vise à rivaliser le Partenariat transpacifique mis de l'avant par les États-Unis et auquel appartiennent une douzaine de pays, mais dont la Chine est exclue. Ces deux pactes mettent en relief la concurrence que se livrent les États-Unis et la Chine en Asie.

Les dix membres de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est ont indiqué, au terme d'une rencontre de deux jours, que les pourparlers s'entameront le mois prochain à Brunei, dans l'espoir qu'ils aient été complétés d'ici 2015.

Ce partenariat rassemble la Thaïlande, Brunei, le Cambodge, l'Indonésie, le Laos, la Malaisie, la Birmanie, les Philippines, Singapour, le Vietnam, la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et l'Inde.

La région compte quelque 3,3 milliards d'habitants et génère environ le tiers de l'activité économique mondiale.

La nouvelle entente pourrait accorder un traitement préférentiel à des pays plus pauvres comme le Cambodge, le Laos, le Vietnam et la Birmanie. Sa portée sera aussi plus étroite que celle du Partenariat transpacifique puisqu'elle exclura, par exemple, les questions de propriété intellectuelle.

Sept des membres potentiels appartiennent déjà au Partenariat transpacifique en compagnie du Canada, des États-Unis, du Chili, du Mexique et du Pérou. Les négociations portant sur la création de cette zone économique ont débuté en 2005 et pourraient se terminer cette année.

Associated Press

La Presse Canadienne

PLUS:rc