NOUVELLES

La 6e foire d'art contemporain Papier se déploie dans le Quartier des spectacles

25/04/2013 05:01 EDT | Actualisé 24/06/2013 05:12 EDT

Le travail de plus de 400 artistes est exposé jusqu'à dimanche sous un chapiteau, un espace de 15 000 pieds carrés situé rue Sainte-Catherine au coin de la rue Bleury. Des visites guidées sont aussi offertes aux visiteurs qui souhaitent mieux comprendre l'art contemporain.

Une foire commerciale avec une vocation éducative

La foire Papier est l'occasion d'acquérir dessins, estampes ou photographies, des oeuvres plus abordables que les tableaux ou les sculptures. L'artiste Sylvain Boutillette estime que « les oeuvres sur papier sont moins intimidantes que les installations ou les toiles grand format », ce qui explique le succès de l'événement, selon lui.

« Les gens viennent avec leur famille, avec les poussettes, ils se promènent, ils regardent ça, ils sont intéressés. Combien de personnes sont venues ici l'an passé, 10 000? Au lieu d'aller au centre commercial, les gens viennent ici, c'est une foire très démocratique. »

Le rendez-vous des galeristes

Les galeristes ne se font pas prier pour revenir à la foire Papier; ils sont 42 cette année sous le grand chapiteau. Julie Lacroix est directrice générale de l'Association des galeries d'art contemporain qui a créé la foire il y a six ans. L'événement permet de montrer une partie de l'énorme quantité d'oeuvres produites chaque année au Canada, en particulier au Québec. « On doit créer des clients qui vont acheter de l'art, pas juste le contempler, mais l'acheter pour vivre avec », affirme Julie Lacroix.

« En bas de 1000 $, vous avez beaucoup de choix. En bas de 500 $, il faut chercher un peu, mais il y a des photos, des petites gravures qui sont dans ces prix-là », précise Julie Lacroix.

L'an dernier, la foire Papier a généré des ventes d'environ 800 000 $, une somme que se partagent les galeristes et les artistes, généralement moitié-moitié.

PLUS:rc