DIVERTISSEMENT

Festival Vues d'Afrique, les 5 films à surveiller (PHOTOS)

25/04/2013 05:41 EDT | Actualisé 25/04/2013 05:43 EDT
Courtoisie

Le Festival international de cinéma Vues d’Afrique, c’est une centaine films venus des univers africains et créoles. C’est également l’opportunité de voir des œuvres rares et parfois étonnantes qui n’ont souvent pas la chance d’avoir des carrières en salles. À partir de demain donc, le public montréalais aura tout de même l’opportunité de venir voir pendant dix jours une panoplie de fictions, de documentaires et de courts métrages, véritables témoins d’un monde en mutation. Voici les 5 films à surveiller.

1 – RENGAINE

Rachid Djaïdani a exercé presque tous les métiers. Avant d’être réalisateur, le jeune homme a été maçon, écrivain, agent de sécurité et même champion de boxe ! Né à Carrières-sous-Poissy, dans la banlieue parisienne, Djaïdani nous présente avec Rengaine son premier long métrage acclamé par la critique lors du dernier Festival de Cannes où il s’est retrouvé à la prestigieuse Quinzaine des Réalisateurs.

Rengaine est une œuvre impressionnante réalisée en marge du système et avec des moyens dérisoires. Pour la petite histoire, il aura fallu neuf ans pour que ce film franchement réussi puisse enfin voir le jour.

Sorte de Roméo et Juliette version urbaine et contemporaine, Rengaine met en scène Dorcy, un Noir chrétien et Sabrina une musulmane d’origine maghrébine. Ces deux-là sont faits pour être ensemble. Ils s’aiment et ils veulent se marier. Mais Slimane, le grand-frère de Sabrina ne l’entend pas de cette oreille. Il utilise la tradition pour s’opposer à leur amour, mais derrière son refus se cache en fait un racisme latent nourri par le communautarisme et l’exclusion.

Né d'un père algérien et d'une mère soudanaise, le réalisateur n’a pas hésité avec son film au rythme jazzy à rentrer de plein fouet dans un thème encore tabou : le racisme entre les communautés culturelles. Le résultat force le respect.

2 – LA RÉPUBLIQUE DES ENFANTS

Le réalisateur bissau-guinéen Flora Gomez (Mortu Nega) aime toucher là où ça fait mal, mais toujours d’une manière inattendue. La preuve, son dernier film dont la prémisse en forme de fable africaine parle d’une grande tragédie, celle des enfants-soldats. Signalons la présence de l’acteur américain Danny Glover qui offre une prestation tout en douceur.

3 – KINSHASA KIDS

Film d’ouverture, le touchant Kinshasa Kids raconte l’histoire de la petite Emma qui a été rejetée par sa famille depuis qu’on l’a accusée d’être une sorcière. Elle rejoint ainsi les 30 000 autres enfants considérés par la société de la République démocratique du Congo comme des pestiférés. Entourée par une petite bande composée de jeunes de son âge, Emma est prise en charge par le musicien Bebson. Tous ensemble, ils feront vibrer les rues de la capitale en formant un groupe de rap.

Kinshasa Kids est le deuxième long métrage de réalisateur belge Marc-Henri Wajnberg et qui met en vedette Rachel Mwanza que l’on connaît bien depuis sa prestation saisissante dans Rebelle de Kim Nguyen. Filmée comme un documentaire, l’œuvre évite les poncifs misérabilistes grâce aux prestations et à la musique qui rend l’ensemble tout à fait singulier.

LES 5 FILMS EN IMAGES: (Suite du texte dessous)

Festival Vues d'Afrique: 5 films à surveiller

4 – VIRGIN MARGARIDA

Le cinéaste et écrivain d’origine brésilienne, Lucinio Azevedo connaît bien le Mozambique, pays où se situe son film Virgin Margarida. Installé là-bas depuis les années 70, l’homme de 62 ans scrute depuis des années la société mozambicaine. Avec son nouveau film, le cinéaste porte un regard cru et sans complaisance sur un phénomène peu connu.

En effet, en 1975, année de l’indépendance du Mozambique, le gouvernement révolutionnaire tient à éliminer toute trace de colonisation, y compris la prostitution. Ainsi, des centaines de femmes prostituées ou présumées sont arrêtées pour être «rééduquées» dans des camps isolés au nord du pays.

C’est le sort que subit Margarida, une pauvre paysanne arrêtée en ville par erreur par la police lors d’une rafle. Comme elle n’a pas ses papiers avec elle, les autorités l’envoient dans un de ces camps, alors qu’elle n’a jamais eu de relations sexuelles. Toutefois, la jeune femme ne se laissera pas faire si facilement. Elle tentera de rassembler autour d’elle ses camarades d’infortunes pour préparer la révolte.

5 – EXPULSÉS

Que deviennent ces jeunes délinquants des États-Unis ou du Canada expulsés dans leur pays d’origine qu’ils connaissent à peine ? La photographe et journaliste Chantal Regnault tente de répondre à cette épineuse question avec son documentaire poignant intitulé Expulsés. En donnant la parole à des «déportés» haïtiens, la réalisatrice suit le parcours de jeunes hommes ayant grandi chez nous, mais qui se retrouvent littéralement abandonnés dans un environnement qui leur est non seulement inconnu, mais totalement hostile.

Le Festival international de cinéma Vues d’Afrique se déroule du 26 avril au 5 mai.