NOUVELLES

Complot déjoué: le Canada a tenté d'expulser Raed Jaser il y a 9 ans

25/04/2013 06:08 EDT | Actualisé 25/06/2013 05:12 EDT
Getty Images
This courtroom sketch shows Raed Jaser appearing in court in Toronto on April 23, 2013. Two foreign nationals arrested on suspicion of what police say was an Al-Qaeda-backed plot to derail a Canadian passenger train in the Toronto area made their first court appearances Tuesday. Chiheb Esseghaier, 30, and Raed Jaser, 35, were arrested for allegedly planning to carry out an attack on a Via Rail train, the Royal Canadian Mounted Police told a news conference. The pair have been charged with conspiring to carry out an attack and conspiring with a terrorist group to murder persons, though very few details about the alleged plot have so far been revealed. AFP PHOTO/Alexandra NEWBOULD (Photo credit should read ALEXANDRA NEWBOULD/AFP/Getty Images)

CBC/Radio-Canada a appris que le Canada a tenté d'expulser l'un des deux hommes accusés d'avoir fomenté un attentat terroriste, il y a neuf ans. Toutefois, les autorités ne l'ont pas fait et il a ensuite obtenu sa résidence permanente au Canada.

L'origine de Raed Jaser, âgé 35 ans, demeure un mystère depuis son arrestation lundi à Toronto. Son avocat, John Norris, s'est contenté d'indiquer qu'il était résident permanent et qu'il vivait au Canada depuis plus de 20 ans. En dévoiler davantage pourrait nuire à son procès, avait-il affirmé.

Le dossier d'immigration de Raed Jaser, obtenu par CBC et Radio-Canada, explique la prudence de l'avocat.

La famille Jaser est arrivée à Toronto en 1993 en utilisant de faux passeports français. La famille arrivait d'Allemagne, où elle se disait persécutée, en raison de son origine palestinienne.

Au Canada, la famille a demandé le statut de réfugié, ce qui lui a été refusé. En 1998, quatre des cinq membres ont cependant obtenu la permission de demeurer au pays.

Raed Jaser est le seul à ne pas avoir obtenu la permission, puisqu'entre temps, il a été condamné pour fraudes et menaces. Ce n'est qu'en 2004 qu'il a finalement été arrêté pour être expulsé du Canada.

Seul problème : Immigration Canada ne sait pas dans quel pays l'envoyer, puisqu'il est d'origine palestinienne et qu'il se dit apatride.

Raed Jaser a donc été libéré en échange d'une caution de 3000 $.

L'an dernier, il a obtenu un pardon et sa résidence permanente au Canada.

Lundi, il a de nouveau été arrêté et accusé d'avoir planifié un attentat terroriste contre un train de passagers Via Rail.

INOLTRE SU HUFFPOST

Alleged Canadian Terror Plot