AshleyMadison.com: un nouveau site de rencontre au Québec... pour commettre l'adultère

Publication: Mis à jour:
CHEATERS
shutterstock

Le controversé site de rencontre AshleyMadison.com lancera une version québécoise de son site Web la semaine prochaine.

Créé à Toronto en 2002, le site Web se spécialise dans les rencontres entre des personnes souhaitant avoir une relation adultère en toute discrétion.

Son slogan est d'ailleurs sans équivoque: «La vie est courte. Ayez une aventure.».

Outre le Canada, AshleyMadison.com est déjà présent dans 26 pays, dont les États-Unis, la France, le Brésil, l'Allemagne, l'Italie et l'Argentine. Au Québec, le lancement officiel aura lieu le 25 avril.

Par sa nature, le site Web soulève la controverse partout où il s'est implanté. En France, les autorités en matière de réglementation publicitaire ont refusé de diffuser une de ses publicités télé. Le spot publicitaire présentait un couple qui flirtait au restaurant. Le clip se terminait sur le message: «Cette femme a un mari... mais ce n'est pas lui.»

L'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) a rejetté le message publicitaire en raison de la référence au mariage. «La référence explicite aux liens du mariage dans l'allégation "ils sont mariés" est de nature à choquer les convictions religieuses et philosophiques des téléspectateurs et doit être modifiée», a expliqué l'ARPP.

À Toronto, la commission du transport en commun a également refusé en 2009 que le site Web affiche sa publicité sur les tramways de la ville.

AshleyMadison.com a été lancé par Noel Biderman. Étonnamment, «l'homme le plus détesté du Web», comme on le surnomme, est marié depuis 10 ans. Lui et son épouse ont récemment confié leurs vues sur le mariage à nos collègues américains. Tandis que M. Biderman affirme que l'infidélité peut être bénéfique pour le couple, Mme Biderman ne partage pas du tout son avis.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Des indices que votre partenaire vous trompe
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction