NOUVELLES

Armes chimiques en Syrie: "toutes les options" sur la table (responsable américain)

25/04/2013 02:06 EDT | Actualisé 25/06/2013 05:12 EDT

Un haut responsable américain a affirmé jeudi que "toutes les options" étaient sur la table dans le dossier syrien, après que la Maison Blanche eut évoqué pour la première fois le probable recours à des armes chimiques par le régime de Bachar al-Assad.

Ce responsable, s'exprimant sous couvert de l'anonymat, a toutefois rappelé que l'exécutif américain tenait à être absolument sûr que de telles armes avaient été utilisées avant de conclure que la "ligne rouge" tracée par le président Barack Obama avait été franchie par Damas.

"Nous allons consulter de près nos amis et alliés, de façon plus large la communauté internationale ainsi que l'opposition syrienne pour déterminer quelle serait la meilleure façon d'agir", a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse téléphonique.

"Je ne veux pas me lancer dans des hypothèses à l'heure actuelle, mais il est évident que toutes les options sont sur la table en terme de réaction", a ajouté ce responsable.

"Cela pourrait couvrir une large gamme d'activités (...) qui comprennent déjà des initiatives diplomatiques, une assistance à l'opposition, mais à la demande du président (Obama), il existe d'autres possibilités pour lesquelles nous nous préparons, et que nous devons prendre en considération au moment où nous déterminons si des armes chimiques ont été utilisées", a-t-il remarqué.

M. Obama avait mis en garde à de nombreuses reprises le régime Assad contre le recours à ses stocks d'armes chimiques, affirmant notamment le 20 mars en Israël qu'il s'agirait d'"une grave et tragique erreur", et qu'un tel développement "change(rait) la règle du jeu". Il avait aussi parlé de "lignes rouges" à ne pas franchir pour Damas.

tq/mdm

PLUS:afp