NOUVELLES

A Washington, une opposante cubaine réclame un "soutien moral et spirituel"

25/04/2013 01:38 EDT | Actualisé 25/06/2013 05:12 EDT

L'opposante cubaine Berta Soler, à la tête du mouvement des Dames en blanc, a demandé jeudi "le soutien moral et spirituel" de la communauté internationale lors d'une visite à Washington.

"Je recherche le soutien moral et spirituel des gouvernements épris de liberté, amoureux de la paix", a-t-elle dit lors d'une rencontre avec deux élus américains d'origine cubaine et critiques du régime castriste, le républicain Marco Rubio et le démocrate Robert Menendez.

La militante, pour sa première tournée à l'étranger, espère montrer le "vrai" visage de Cuba: "Le gouvernement cubain vend une image à l'étranger tandis que j'apporte la vraie histoire de mon peuple, parce que je suis une femme qui souffre d'injustices et de coups chaque jour, seulement parce que j'exprime mes opinions".

Les Dames en blanc --couleur qui symbolise la paix-- constituent un groupe d'opposition de femmes ou de proches de prisonniers politiques, formé il y a dix ans.

Berta Soler doit aussi rencontrer d'autres membres du Congrès américain et se rendre au département d'Etat. Son association avait reçu en 2011 un prix de l'administration Obama pour les efforts menés en matière de droits de l'homme.

"Nous voulons un autre Cuba, pas un Cuba avec les Castro", a revendiqué l'opposante, qualifiant les dernières réformes entamées par le régime de Raoul Castro de simples changements "cosmétiques".

Le sénateur Robert Menendez a estimé que "la meilleure façon dont nous pouvons aider les militants des droits de l'homme, comme les Dames en blanc, est de garder une pression économique sur le régime", une allusion à l'embargo mis en place par les Etats-Unis contre Cuba depuis les années 1960.

du/lor/mdm

PLUS:afp