NOUVELLES

12 600 Casques bleus seront déployés au Mali

25/04/2013 05:31 EDT | Actualisé 25/06/2013 05:12 EDT

Le Conseil de sécurité de l'ONU a autorisé jeudi le déploiement de 12 600 Casques bleus au Mali pour stabiliser le nord du pays.

La Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) sera théoriquement déployée le 1er juillet prochain. Et elle durera 12 mois.

Le Conseil de sécurité devra déterminer dans les 60 jours à venir si les conditions de sécurité permettent le déploiement de cette mission.

La MINUSMA comprendra au maximum 11 200 soldats et 1440 policiers, dont des « bataillons de réserve capables de se déployer rapidement ».

Par ailleurs, la résolution de l'ONU précise que les troupes françaises seront autorisées « à intervenir en soutien à des éléments de la MINUSMA en cas de danger grave et imminent les menaçant et à la demande » du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

Le contingent français au Mali doit passer de 3850 soldats aujourd'hui à 2000 en juillet et un millier fin 2013. Au plus fort de l'opération Serval, lancée le 11 janvier dernier, il comptait près de 4500 hommes.

« Il ne s'agit pas d'une mission d'imposition de la paix ou de contre-terrorisme, mais de stabilisation », a souligné le chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU, Hervé Ladsous. Il a cependant reconnu que les Casques bleus opéreraient dans « un environnement assez instable » et seraient amenés à « se défendre ».

Les Casques bleus aideront aussi les autorités maliennes à instaurer « un dialogue politique national », organiser des élections « libres, équitables et transparentes » et promouvoir la réconciliation avec les Touaregs du Nord. Un représentant spécial de l'ONU pour le Mali sera nommé pour diriger la MINUSMA.

PLUS:rc