NOUVELLES

Zimbabwe: les réserves de nourriture bientôt à sec, selon des spécialistes

24/04/2013 02:10 EDT | Actualisé 24/06/2013 05:12 EDT

HARARE, Zimbabwe - Les réserves de céréales diminuent de façon inquiétante au Zimbabwe, où la saison des récoltes a été perturbée par des précipitations irrégulières, a indiqué mercredi la Banque africaine de développement (BAD).

Selon l'organisation, les réserves stratégiques sont si épuisées que les meuniers commerciaux ont arrêté de s'approvisionner auprès de l'État.

La pénurie de maïs a par ailleurs fait bondir le prix des aliments de base dans ce pays où près de 1,6 million de citoyens dépendent déjà des banques alimentaires, a exposé la BAD.

Dans son plus récent bulletin économique, l'organisme indépendant évalue à 92 000 tonnes les réserves de céréales du pays. Pour suffire à la demande, il faudrait en importer 150 000 avant que les nouvelles récoltes ne se retrouvent sur le marché.

Dans l'une des provinces du Zimbabwe, on a enregistré une perte totale des trois quarts des plants de maïs en raison d'une période de sécheresse. D'autres régions ont plutôt été affectées par des pluies torrentielles, ce qui n'est guère mieux pour les récoltes.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies a déclaré, dans un communiqué distinct, que la période précédant les récoltes était critique. La situation qui prévaut à l'heure actuelle pourrait être la pire des trois dernières années, selon le PAM.

PLUS:pc