NOUVELLES

Wall Street finit sans direction, pas convaincue par les résultats d'Apple

24/04/2013 04:32 EDT | Actualisé 24/06/2013 05:12 EDT

Wall Street a fini sans direction mercredi, digérant une salve de résultats d'entreprises contrastés et un indicateur décevant, l'indice Nasdaq évoluant au gré de la performance boursière décousue d'Apple: il a grappillé 0,01% tandis que le Dow Jones a glissé de 0,29%.

Selon les résultats définitifs à la clôture, l'indice Dow Jones Industrial Average a cédé 43,16 points à 14.676,30 points, le Nasdaq, à dominante technologique, grignotant pour sa part 0,32 point à 3.269,65 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 a fini stable (+0,01 point) à 1.578,79 points.

Les grands indices de la place new-yorkaise, qui s'étaient tous appréciés de plus de 1% la veille, ont évolué sans direction nette tout au long de la séance, dans un marché hésitant.

Le marché a "consolidé ses gains (...) après la forte hausse observée hier", a estimé Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management.

Pour Fred Dickson, de DA Davidson, la faible participation des courtiers et le manque de tendance reflétaient plutôt un certain "scepticisme" de la part des opérateurs, quelques semaines après une course à des sommets historiques des indices.

"Les investisseurs avancent sur la pointe des pieds, apparemment dans l'attente de pouvoir disposer d'une meilleure lecture de la reprise économique américaine et d'observer une amélioration de l'environnement économique mondial", a-t-il ajouté.

L'annonce dans la matinée d'une rechute plus marquée que prévu des commandes de biens durables en mars, qui ont été plombées par les secteurs de l'aéronautique et de la défense, "n'était pas de très bon augure pour l'économie américaine", a relevé Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

L'action erratique du marché s'est notamment reflétée dans l'évolution du titre du géant Apple qui, au lendemain de la publication de ses résultats, a signé une séance en dents de scie, perdant tout à tour plus de 3% avant de gagner plus de 2% pour finir en légère baisse.

Le groupe a annoncé qu'il reverserait 100 milliards de dollars de liquidités à ses actionnaires d'ici fin 2015, et quelques investisseurs à long terme parient encore "sur la sortie d'un produit Apple qui va cartonner" vers 2014, ce qui a réduit le recul du titre, a expliqué M. Blicksilver.

Mais des prévisions décevantes sur le chiffre d'affaires et l'annonce d'un bénéfice net en recul pour la première fois en dix ans ont freiné les ardeurs des courtiers.

Le marché obligataire a fini à l'équilibre. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a fini à 1,698% pour la troisième séance consécutive, et celui à 30 ans est resté quasi stable à 2,889% contre 2,888%.

ppa/sl/lor

PLUS:afp