NOUVELLES

USA: une puce électronique pour se passer des satellites et du GPS

24/04/2013 05:10 EDT | Actualisé 24/06/2013 05:12 EDT

L'armée américaine cherche à limiter sa dépendance au GPS et travaille à la prochaine génération de système de positionnement, sans satellite, et qui tient sur une puce électronique, a affirmé mercredi la directrice de l'agence de recherche du Pentagone (Darpa).

La Darpa, déjà à l'origine des technologies furtives, d'internet ou des avions pilotés à distance, est également la boîte à idées qui a créé le GPS, a rappelé le Dr Arati Prabhakar lors d'une conférence de presse.

"Dans les années 1980, avoir le GPS signifiait emporter une énorme boîte dans son véhicule. Maintenant, on en est au point où c'est intégré non seulement dans tous nos matériels mais aussi dans beaucoup de nos armes", sans compter toutes ses applications civiles, a-t-elle poursuivi.

Or, "parfois une technologie est si utile que notre dépendance devient une vulnérabilité et je pense que nous en sommes là aujourd'hui". Que faire si le signal GPS est brouillé par un adversaire, comme on a pu le voir récemment en Corée du Sud?

Les chercheurs de la Darpa à l'université du Michigan ont créé un nouveau système qui se passe des satellites et permet toutefois de se positionner dans l'espace, de calculer le temps et une orientation. Le tout tient dans un puce électronique de 8 millimètres cube.

Cette puce contient trois gyroscopes, trois accéléromètres et une horloge atomique, autant d'instruments qui, combinés forment un système de navigation autonome.

Le stade de mise au point de cette puce permet d'envisager pour l'instant de remplacer pour une durée limitée le GPS, selon la Darpa, notamment pour l'utilisation de munitions de petit calibre ou le suivi de personnes.

Au-delà de cette puce, la Darpa travaille sur toute une série de programmes, lancés début 2010, sur les questions de positionnement et de navigation. L'un d'eux prévoit d'utiliser les signaux existants, comme ceux dégagés par "les tours de télévision, de radio, les bornes téléphoniques et même les éclairs" pour remplacer temporairement le GPS.

Pour le Dr Arati Prabhakar, "il n'y aura pas de solution unique, ce sera une série de technologies".

mra/mdm

PLUS:afp