NOUVELLES

Pakistan: un juge refuse sa libération sous caution à Pervez Musharraf

24/04/2013 09:02 EDT | Actualisé 24/06/2013 05:12 EDT

ISLAMABAD - Un tribunal pakistanais a refusé mercredi d'accorder une libération sous caution à l'ancien dirigeant militaire Pervez Musharraf, dans un dossier lié à l'assassinat de l'ancienne première ministre Benazir Bhutto en 2007.

Il s'agit de la plus récente défaite pour M. Musharraf, qui est rentré au pays le mois dernier après un exil volontaire de quatre ans et qui est actuellement en détention à domicile dans une affaire différente.

M. Musharraf a attribué l'assassinat de Mme Bhutto aux talibans, mais des enquêteurs du gouvernement pakistanais ont plus tard découvert des indices de son implication directe. Pour sa part, l'ONU a reproché au gouvernement Musharraf de ne pas avoir assuré correctement la sécurité de Mme Bhutto.

Mercredi, un tribunal d'Islamabad a refusé de prolonger sa liberté sous caution dans le dossier Bhutto quand son avocat a omis de se présenter. Cela signifie que M. Musharraf pourrait maintenant être arrêté en lien avec cette affaire.

L'ancien président a été placé en détention à domicile au cours des derniers jours relativement à sa décision de suspendre plusieurs juges, dont le juge en chef de la Cour suprême, pendant qu'il était au pouvoir.

PLUS:pc