NOUVELLES

L'Ontario indique que la région des «lacs expérimentaux» serait sauvée

24/04/2013 04:45 EDT | Actualisé 24/06/2013 05:12 EDT

TORONTO - Le gouvernement de l'Ontario affirme avoir trouvé un terrain d'entente avec Ottawa et d'autres partenaires pour maintenir ouverte une zone de recherche expérimentale réputée dans le nord-ouest de la province.

Queen's Park a indiqué qu'il apportera le soutien logistique, en vertu d'un accord visant à ce que se poursuivent les «importantes recherches scientifiques» menées dans la «région des lacs expérimentaux», près de Kenora.

La région reculée, qui abrite 58 lacs vierges, a été le lieu de nombreuses recherches révolutionnaires en eau douce depuis la fin des années 1960.

La zone a fait l'objet d'une controverse l'an dernier lorsqu'Ottawa a annoncé sa décision de fermer cette région afin d'économiser 2 millions $ annuellement.

Le gouvernement de l'Ontario affirme qu'il travaille en collaboration avec le gouvernement fédéral, le gouvernement du Manitoba et d'autres organismes afin de garder la zone ouverte cette année, et pour assurer la poursuite des activités à plus long terme.

Le gouvernement ontarien souligne que la recherche effectuée dans cette zone de la province contribue au développement de stratégies de réduction de la pollution, à la compréhension des changements climatiques, ainsi qu'à la protection des lacs et rivières de l'Ontario, du Canada et du monde entier.

«Nous avons eu de nombreuses conversations avec des citoyens et des membres de communautés scientifiques et universitaires qui désirent que la région des lacs expérimentaux demeure ouverte», a déclaré la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne. «Investir dans les sciences et la recherche pour nous aider à comprendre et à prévenir la pollution, c'est investir judicieusement pour les gens de l'Ontario.»

PLUS:pc