NOUVELLES

Lewandowski marque quatre fois pour Dortmund dans un gain de 4-1 contre le Real

24/04/2013 05:30 EDT | Actualisé 24/06/2013 05:12 EDT

DORTMUND, Allemagne - Robert Lewandowski a marqué les quatre buts du Borussia Dortmund, qui a vaincu le Real Madrid 4-1 dans le match aller de leur demi-finale de la Ligue des Champions, se donnant une sérieuse option sur la finale de la compétition, qui serait la deuxième du club.

Avec cette victoire, le Borussia, seule équipe toujours invaincue de la compétition, est demeuré parfait en six matchs à domicile et a prolongé la série d'insuccès du Real en Allemagne. Les Madrilènes ont perdu leurs six derniers duels en sol allemand.

«J'ai pu voir qu'une équipe sur le terrain était de beaucoup supérieure à l'autre. La meilleure formation a de toute évidence triomphé», a confié l'entraîneur du Real Madrid Jose Mourinho, après qu'il eut subi sa pire râclée dans la Ligue des champions.

Ce triomphe du Borussia lors du match aller de la demi-finale a aussi mis la table pour une finale entièrement allemande au stade Wembley le 25 mai, après le jeu blanc de 4-0 du Bayern de Munich contre le FC Barcelone mardi. Le match retour de chaque série sera présenté la semaine prochaine.

Lewandowski a ouvert la marque à la huitième minute, mais le Real est tout de même rentré au vestiaire à égalité 1-1, grâce à Cristiano Ronaldo, qui a répliqué avec deux minutes à faire à la demie.

L'attaquant polonais a déjoué la trappe à hors-jeu que lui a tendue le Real pour inscrire son deuxième à la 50e, avant de compléter son tour du chapeau de brillante façon cinq minutes plus tard.

«Ce fut un match époustouflant pour mon équipe», a dit l'entraîneur-chef du Borussia Juergen Klopp. «Le troisième but valait à lui seul le montant versé par (les télédiffuseurs) ZDF et Sky.»

Il a terminé sa journée de travail sur penalty, à la 67e, après que Xavi Alonso ait fait trébucher Marco Reus dans la surface.

Le milieu de terrain du Borussia Ilkay Guendogan a d'ailleurs rappelé l'origine de son nom de famille, qui signifie 'royal' en espagnol: «Ce fut une soirée royale pour nous».

La préparation des locaux pour le match semblait avoir été troublée par l'annonce, la veille, de la décision du milieu de terrain offensif Mario Goetze de se joindre au Bayern l'an prochain. Ça n'a toutefois pas paru affecter la formation allemande mercredi.

«Aujourd'hui, tout ça a été oublié. Nous avons mis toute cette histoire derrière nous et avons livré ce genre de performance», a rappelé Klopp. «Sans l'ambiance dans les gradins, ce match n'aurait pas été possible. Cent pour cent.»

PLUS:pc