NOUVELLES

Le TSX bondit de 179 points, encouragé par les résultats trimestriels

24/04/2013 05:13 EDT | Actualisé 24/06/2013 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a enregistré mercredi un solide gain, encouragée par la publication des résultats trimestriels des poids lourds Barrick Gold (TSX:ABX) et Canadien Pacifique (TSX:CP), qui ont tous deux surpassé les attentes des analystes.

L'indice composé S&P/TSX a bondi de 179,49 points, soit 1,48 pour cent, pour terminer la journée à 12 270,43 points. Les investisseurs se sont lancés dans les titres des ressources naturelles qui ont perdu beaucoup de valeur ces dernières semaines, en raison des signes de ralentissement de la croissance économique.

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,05 cent US à 97,5 cents US.

Les principaux indices américains ont terminé sur une note mitigée, les opérateurs jonglant avec des données décevantes au sujet des commandes de biens durables, de solides résultats financiers de la part de l'avionneur Boeing et de faibles prévisions pour le trimestre à venir de Procter & Gamble.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a avancé de 43,16 points à 14 676,3 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a pris 0,32 point à 3269,65 points et que l'indice élargi S&P 500 a grimpé de 0,01 point à 1578,79 points.

Le secteur torontois des mines et métaux a avancé de près de 4,2 pour cent, les acheteurs ayant notamment été encouragé par de bonnes perspectives pour le prix du cuivre. Le cours de ce métal s'est apprécié de 6 cents US à 3,16 $ US la livre à la Bourse des matières premières de New York, après que Goldman Sachs eut indiqué qu'il serait appelé à rebondir dans les trois prochains mois.

Les résultats trimestriels de Barrick ont stimulé le secteur aurifère, tout comme la hausse du prix de l'or. Le cours du lingot a gagné 14,90 $ US à 1423,70 $ US l'once à New York, ce qui lui a permis de clôturer à son niveau le plus élevé depuis le 12 avril.

Le secteur de l'énergie a avancé de 1,9 pour cent. Le cours du pétrole brut s'est emparé de 2,25 $ US à 91,43 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York, ce qui est son plus fort cours de clôture en près de deux semaines. L'or noir a profité du fait que les réserves de brut des États-Unis se sont avérées moins importantes que prévu, tandis qu'un nombre croissant d'observateurs croient que la Banque centrale européenne pourrait abaisser ses taux d'intérêt pour favoriser la reprise économique dans la zone euro.

La Bourse de croissance TSXV a grimpé de 10,75 points à 951,7 points.

PLUS:pc