NOUVELLES

La baisse des prix des matières premières affecte Sherritt International

24/04/2013 12:24 EDT | Actualisé 24/06/2013 05:12 EDT

TORONTO - Sherritt International (TSX:S) a fait état mercredi d'un bénéfice plus faible au premier trimestre et d'une baisse de 20 pour cent de ses revenus par rapport à la même période l'an dernier, notamment en raison de l'impact de la baisse des prix des matières premières.

La société minière et productrice d'énergie a engrangé 23,1 millions $ en bénéfice net, soit 8 cents par action, contre 32,4 millions $, ou 11 cents par action, pour le premier trimestre de l'année précédente.

La compagnie a expliqué que le résultat était dû à la baisse des prix du nickel, du cobalt, du charbon et du pétrole, en raison d'un recul de la demande pour ces matières premières. Le prix moyen que Sherritt a reçu pour la vente d'électricité à Cuba a progressé d'un pour cent en raison de la fluctuation des devises.

Les revenus se sont chiffrés à 286,5 millions $, comparativement à 359,4 millions $ en 2012, tandis que le flux de trésorerie d'exploitation a été réduit de moitié, passant de 100,4 millions $ l'an dernier à 48 millions $ au plus récent trimestre.

Toutefois, les dépenses de Sherritt en immobilisations et en actifs incorporels liés à l'exploitation ont augmenté à 51,6 millions $, contre 40,9 millions $ au premier trimestre de 2012.

Sherritt tire du nickel de ses activités au Canada, à Cuba, en Indonésie et à Madagascar, une île au large de la côte est de l'Afrique.

La société est également le plus grand producteur de charbon thermique au Canada et le plus grand producteur indépendant d'énergie à Cuba, avec d'importantes activités pétrolières et électriques sur l'île.

L'action de Sherritt a cédé mercredi 13 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer les échanges à 4,32 $.

PLUS:pc