NOUVELLES

Des affrontements font au moins 35 morts en Irak

24/04/2013 02:53 EDT | Actualisé 24/06/2013 05:12 EDT

BAGDAD - Des affrontements entre l'armée irakienne et des sunnites qui avaient pris le contrôle d'une ville au centre du pays ont fait 22 morts, mercredi. Au cours de la même journée, 13 autres personnes ont perdu la vie dans des violences qui ont éclaté dans d'autres villes.

Ces violences surviennent au lendemain d'une journée meurtrière au cours de laquelle 56 personnes ont été tuées lorsque les forces de sécurité ont fait irruption dans la ville de Hawija, à 240 kilomètres au nord de Bagdad. Cette municipalité majoritairement sunnite a été le théâtre de plusieurs manifestations antigouvernementales.

Les tensions entre les chiites et les sunnites sont croissantes et font craindre que les violences confessionnelles ne reprennent au pays.

Les affrontements de mercredi sont survenus après que des groupes tribaux eurent bloqué les routes menant à la ville de Qara Tappah, à environ 120 kilomètres au nord-est de Bagdad.

La situation a tourné au vinaigre lorsque les forces policières ont tenté d'intervenir. Des hélicoptères ont alors ouvert le feu sur les hommes armés. Les policiers ont affirmé que 15 hommes armés et sept soldats ont été tués.

Le premier ministre Nouri al-Maliki a annoncé mardi la formation d'un comité spécial pour faire la lumière sur les événements de Hawija.

L'organisation Human Rights Watch a exhorté mercredi les autorités irakiennes à s'assurer que toute enquête sur ces incidents tienne compte des informations selon lesquelles les forces de sécurité auraient fait usage d'une force excessive.

PLUS:pc