NOUVELLES

Attentat du marathon de Boston: funérailles du policier abattu au MIT

24/04/2013 06:42 EDT | Actualisé 24/06/2013 05:12 EDT

BOSTON - Alors que les cornemuses se faisaient entendre, plus de 4000 personnes se sont rassemblées pour une cérémonie commémorative à la mémoire du policier de l'université MIT qui, selon les autorités, aurait été tué par les auteurs présumés de l'attentat du marathon de Boston.

Cette cérémonie s'est déroulée alors que les enquêteurs américains tentent toujours de trouver des réponses à leurs questions en interrogeant les parents des frères Tsarnaev en Russie.

L'agent Sean Collier a été abattu de plusieurs balles alors qu'il était assis dans sa voiture sur le campus de l'université MIT, trois jours après les attentats. Les policiers ne comprennent toujours pas pourquoi les frères Tsarnaev ont apparemment décidé de s'en prendre à lui.

Une file d'attente d'une longueur de près d'un kilomètre s'est formée. Les personnes voulant assister à l'événement devaient se soumettre à des contrôles de sécurité serrés, incluant des détecteurs de métal ainsi que des chiens renifleurs.

Des étudiants, des membres du personnel de l'université MIT et le vice-président des États-Unis, Joe Biden, se sont rassemblés sur le campus de Cambridge en mémoire de l'agent Collier.

Joe Biden a fait un discours lors de la cérémonie, déclarant que les deux suspects des attentats étaient «deux tordus, pervers et lâches» qui n'étaient que «de faux djihadistes».

Plusieurs commerces, banques, restaurants et centres sportifs de la rue Boylston, étaient toujours fermés, mercredi. Un Starbucks a toutefois ouvert ses portes pour la première fois depuis les événements tragiques, permettant ainsi aux clients de venir chercher leurs sacs à main, cellulaires et sacs d'école laissés sur place lorsqu'ils sont partis en peur.

Des dizaines de personnes avaient assisté mardi aux funérailles de Martin Richard, le garçonnet de huit ans tué dans l'explosion d'une des deux bombes. Ses parents ont dit qu'il s'agissait de la pire semaine de leur vie, mais ils se sont aussi déclarés reconnaissants pour tout l'amour qui leur a été témoigné.

Ils ont indiqué avoir l'intention d'organiser une cérémonie commémorative publique pour leur fils au cours des prochaines semaines.

Les enquêteurs tentent toujours de faire la lumière sur les motifs des deux terroristes présumés. Des membres de la famille Tsarnaev ont affirmé que l'aîné des deux frères, Tamerlan, était tombé sous l'emprise d'un homme connu seulement sous le nom de «Misha» qui l'aurait amené à radicaliser ses positions religieuses.

Tamerlan Tsarnaev, qui a été tué lors d'une fusillade avec la police vendredi dernier, pourrait avoir rencontré cet individu dans une mosquée de Boston.

Son frère, Dzhokhar, est toujours hospitalisé et son état de santé semble s'améliorer.

PLUS:pc