NOUVELLES

Damer le pion

23/04/2013 06:20 EDT | Actualisé 23/06/2013 05:12 EDT

TORONTO - Quand Joffrey Lupul et Nazem Kadri ont énoncé les clés de la victoire face au Canadien, ils ont visiblement oublié de mentionner qu'un effort était nécessaire.

Contre des Maple Leafs (26-17-5) aussi inertes que de l'hélium ou du néon, le Tricolore (29-14-5) n'a eu aucun mal à s'imposer 4-1, samedi.

Les hommes de Michel Therrien concluent donc leur saison avec une semaine rassurante après les turbulences des deux semaines précédentes. Ils ont remporté leurs deux derniers matchs, après avoir montré des signes encourageants en deuxième moitié de match mardi, au New Jersey. Reste maintenant à savoir qui des Sénateurs ou des Maple Leafs seront leurs premiers adversaires.

« J'ai aimé notre façon de jouer ce soir et à Winnipeg, dans une ambiance des séries, a commenté Therrien. Jeudi, je sentais l'équipe dans la bonne direction. Et ce soir, on a joué un match solide. »

Fini en deuxième

« J'ai toujours cru que tu dois rester humble. Si tu parles dans les médias, ça peut revenir te hanter. Le match ne se joue pas sur la balance ou en gymnase, ce n'est pas un chiffre sur un bout de papier. Ça se gagne sur la glace. L'équipe qui veut le plus l'emporte. Ce soir, on la voulait plus et on l'a eue. »

Lars Eller en avait long à dire dans le vestiaire des vainqueurs. Et on peut le comprendre, après la performance livrée par des Maple Leafs tout simplement absents, même s'ils avaient pourtant affiché une certaine arrogance dans leurs commentaires vendredi et samedi. Les Torontois ont tenu le coup au premier vingt, à l'issue duquel le tableau indiquait 1-1.

Mais la bande à Dion Phaneuf a tout simplement baissé les bras en période médiane. Pendant qu'elle tirait une seule fois sur Peter Budaj malgré plus de cinq minutes d'avantage numérique, Andrei Markov a donné l'avance de façon définitive au CH d'un tir de la pointe. Puis, Brendan Gallagher a fait mal paraître le gardien James Reimer et le défenseur Carl Gunnarsson pour doubler l'avance des visiteurs.

Tomas Plekanec a épaissi le coussin du Canadien au dernier tiers. Son tir de loin a signifié la fin de la soirée de Reimer, relevé par Ben Scrivens.

Phil Kessel, pendant une punition à Markov, a inscrit l'unique filet des Torontois, au premier vingt.

Eller a marqué l'autre but des vainqueurs. Le Danois a ajouté deux aides pour une soirée de trois points.

Aucun combat n'a finalement éclaté, malgré les pointes que les deux équipes se sont envoyées depuis 24 heures dans les médias. Ils étaient pourtant nombreux à s'attendre à une foire, lorsqu'il a été dévoilé que les deux équipes amorçaient la rencontre avec leurs fiers-à-bras sur la patinoire.

Quelques empoignades ont certes eu lieu, notamment sur la séquence qui a conduit à la punition à Andrei Markov. Et la moindre escarmouche était vite étouffée par les arbitres, qui ont d'ailleurs envoyé l'homme fort Frazer McLaren aux douches en début de troisième période, après un rififi.

Du reste, le Canadien ne s'en est pas laissé imposé physiquement, même si les mises en échec sont à l'avantage des Leafs (45-39). Jarred Tinordi a donné quelques bons coups d'épaule, Josh Gorges en a offert un à Dion Phaneuf devant Budaj et P.K. Subban s'est même permis de couvrir de neige Reimer en début de match.

« Nous ne portons pas attention à ce qu'ils disent, a assuré Josh Gorges, en contradiction avec ce que Therrien disait samedi matin. On voulait simplement jouer du hockey du Canadien de Montréal. On sent qu'on a des choses à corriger, mais ç'a bien été. »

« On trouve qu'on tient notre bout physiquement contre n'importe quelle équipe, a soutenu Gallagher. On a un bon mélange entre robustesse et habiletés et on n'a jamais senti que c'était un problème. »

La suite dimanche

Le résultat du match de dimanche entre les Bruins de Boston et les Sénateurs d'Ottawa aura une incidence sur l'adversaire du Canadien au premier tour. Si les Bruins l'emportent, le Canadien terminera 4e dans l'Est et affrontera les Maple Leafs de Toronto. Si ce sont plutôt les Sénateurs qui gagnent, le Canadien conclura la saison au 2e rang et se mesurera à ces mêmes Sénateurs, qui passeront devant les Islanders de New York au 7e échelon.

Dans un cas comme dans l'autre, l'affrontement entre ces équipes canadiennes sera une rareté. Montréal n'a jamais rencontré Ottawa dans les séries éliminatoires depuis la renaissance des Sénateurs dans les années 1990. Et la dernière fois que le Canadien s'est rendu à Toronto pour un match des séries remonte à 1979.

À noter

  • Jeff Halpern et Colby Armstrong ont été laissés de côté et ont été remplacés par Travis Moen et Ryan White.
  • Gallagher et Markov ont tous les deux inscrit un but et une passe. Gallagher conclut sa saison recrue avec 28 points (15 buts, 13 passes), à 3 points des meneurs chez les joueurs de première année, Jonathan Huberdeau et Nail Yakupov, mais en quatre matchs de moins. Therrien a parlé de son petit ailier comme d'un candidat « très sérieux » au trophée Calder.

PLUS:rc